Goldorak, GO !

Publié le par Béatrice

 



C'est encore un morceau de mon enfance que j'ai retrouvé ici grâce à la magie du net. Goldorak et Actarus, le prince de l'espace. Que de souvenirs avec ce dessin animé... Eh oui, à l'époque on parlait encore de dessin animé et non de "manga". On n'était pas "dans le vent" mais c'était pas grave, on adorait ça ! C'était donc le début des mangas à la télévision française et ça avait fait scandale à l'époque. Oui, Goldorak et toute la violence qu'il y avait dans chaque épisode ! Il y avait une mère ou une grand-mère, je ne sais plus, qui avait écrit à la presse pour dire à quel point sa fille ou sa petite fille était traumatisée par Goldorak, le monstre. Si elle était si sensible la gamine, pourquoi elle regardait d'abord ? Elle n'avait qu'à se contenter de Candy (au passage excellent aussi, j'en parlerai une autre fois) et basta, on n'en parlait plus mais qu'elle n'essaie pas de priver les autres de ce moment de bonheur qu'étaient les aventures d'Actrarus le prince d'Euphor (je ne sais plus comment ça s'écrit).

A la base, une planète paradisiaque est attaquée par des vilains méchants pas beaux, "ceux de Véga" comme on dit dans l'un des génériques. La planète d'Actarus est détruite mais pas Actarus, ben non, c'est le prince et puis, c'est le plus fort... et il s'enfuit à bord d'un des vaisseaux de guerre de l'armée de véga, un golgoth qui s'appelle Goldorak. Une fois sur terre, Actarus est recueilli par le professeur Procion qui le considère comme son fils et, afin de venger Euphor et aussi de protéger la terre, nouvelle cible du Grand Stratégaire, grand manitou de Véga, Actarus devient une sorte de vengeur masqué aux commandes de Goldorak qui à présent va oeuvrer pour la paix alors qu'il avait été construit pour la guerre... C 'est beau non ? Actarus, en civil, travaille comme garçon de ferme plus ou moins et évidemment, personne à la ferme ne sait qu'en secret il pilote à merveille ce "merveilleux robot de lumière et d'acier". Le parfait héros qui, par pudeur et grandeur d'âme préfère rester dans la clandestinité... ça aussi c'est beau ! Dès qu'un danger menace la planète bleue Actarus fonce dans les couloirs de l'espèce de centre spatial et là, c'est mon passage préféré, celui qui me donne la chair de poule... Il court, de plus en plus vite puis passe par une sorte de trappe pour glisser sur un tobogan... Arrivé au bout, il s'élance dans les airs et là il lance son fameux "Métamorphooose"... Puis, cette fois vêtu de ses habits de super héros, il s'installe à bord de Goldorak et là, "Goldorak, GO !"... Et c'est parti pour une nouvelle mission. Il va affronter des monstres toujours plus terribles les uns que les autres, des golgoths surtout. Il a à sa disposition toute une panaplie d'armes : "le fulguropoint", "le rétrolaser", "son astéro hache" et bien sûr, le puissant "corno fulgur" qui assène toujours le coup fatal à l'ennemi. D'ailleurs, quand j'étais petite, je me demandais toujours pourquoi il n'utilisait pas tout de suite le "corno fulgur" puisque ça lui permettait toujours de gagner après... 

Les combats étaient très violents, et les morceaux de golgoths volaient bas mais, après tout, c'était les méchants donc, on peut bien les découper en rondelles, non ?Oui, à l'intérieur il y avait un pilote, c'est vrai... un type de Véga, quelquefois même un humain à qui ils faisaient un lavage de cerveau afin qu'il oublie absolument tous ses sentiments humains et qu'il devienne un tueur sanguinaire. Actarus n'avait pas toujours pour but de les tuer, les pilotes, et même parfois, quand ils mouraient ça lui faisait de la peine parce qu'il les avait connus avant leur lavage de cerveau et il savait bien que dans le fond, ils étaient avant tout des victimes de la folie dominatrice de Véga. Ca me faisait tout drôle de voir Actarus pleurer d'ailleurs. C'est qu'il avait un coeur notre super héros !

Donc voilà, si je devais résumer mon enfance à une émission ce serait ce dessin animé que j'aime encore regarder de temps en temps, juste pour la nostalgie et le plaisir de penser que j'ai 8 ans pour quelques minutes encore
.

Publié dans A la télévision

Commenter cet article

Armelle 21/09/2007 17:38

On voit bien que tu es nettement plus jeune que moi : moi , mon enfance , c'était plutôt "Thierry la fronde" et "Jacquou le croquant" ;) !