Tout va très bien, madame la marquise....

Publié le par Béatrice

Je cherche une chanson qui correspondrait à mon état d'esprit actuel. En général, je trouve toujours un p'tit air comme ça qui semble faire écho à mon égo. C'est un peu comme si les artistes avaient trouvé bien avant nous les mots qu'il faut pour dire tout ce que nous ressentons. Mais là, je ne trouve pas, rien... faut dire que mes idées sont plutôt confuses actuellement. Mélange de plein de choses : angoisse, déception, colère, découragement, tristesse, abattement, peur... ça pèse lourd, trop lourd parfois. Faut dire qu'il y a des jours, comme hier, jour de mon anniversaire où tout est allé de travers... A chaque heure une catastrophe, en gros. Alors, après, le soir, je devais fêter mes 37 ans avec une amie mais je n'en ai pas eu le courage... On verra ça une autre fois, peut-être. Hier, pour dire que les choses avaient été préparées avec soin pour me foutre le moral en l'air, y'a même eu le petit détail à la con qui fait qu'on craque... un truc tout bête qui m'aurait simplement contrariée en temps normal est venu mettre la touche finale à ma journée de merde... on fait les choses bien ou on ne les fait pas, n'est-ce pas ? Alors, niveau chanson, j'ai rien trouvé... à part peut-être le fameux "tout va très bien madame la marquise" où les catastrophes s'accumulent aussi... 

Quand je dis "catastophes" ce seraient plutôt ce que j'appelle des "catastrophes dérisoires" car, en même temps, y'a pas mort d'homme. Mais quand même, à un moment, ce serait bien que ça s'arrête parce que la coupe est pleine... pourtant, en général, j'encaisse pas mal, je supporte tout sans trop broncher. En général... mais là, doit y avoir une configuration des planètes pas trop propice à ce que j'encaisse... ou alors, on a formaté mon disque dur et on m'a mis un logiciel de "tolérance
aux emmerdes" beaucoup moins performant que celui que j'avais avant. J'aimerais bien me mettre en veille prolongée (pas en vieille prolongée, même si je suis à 3 ans de la quarantaine) et laisser tout ça couler autour de moi sans plus être blessée, touchée, mise KO devant l'adversité... Ah tiens, oui, y'a une chanson de Dave qui dit "KO debout déboussolé, j'ai mal partout j'me sens mal barré, KO debout, j'peux plus bouger, j'sais plus où j'suis ni où j'vais"... ça me va bien, tiens... j'vais la garder pour aujourd'hui celle-là !

Publié dans Lettres d' être

Commenter cet article

Steutelings Thierry 06/10/2007 01:05

C'est vrai, il y a des jours, où on aimerait que tout casse, qu'on puisse oublier certaines choses. Mais oublier, c'est dur et pas facile. Une fois qu'on est trahi, ce n'est pas facile d'oublier. Même, des années après, on y repense toujours. Il y aura toujours bien, un moment, un mot, une ressemblance, qui nous le rappellera. Je sais, ce n'est pas facile d'exécuter quand on est dans cet état, mais essaie de t'évader un peu, sortir, te balader, te changer un peu les idées. Si tu veux, on pourrait s'arranger, pour passer un week-end avec Nathalie ensemble, voir même avec d'autres amis(es) à toi ? Heureusement, tu as encore Teddy, pour te réconforter, mais, avec ton problème d'allergie, là aussi c'est difficile. Si tu as besoin de parler, n'hésites pas, tu peux téléphoner, tu as notre n°. Biz