La fin d'une aventure

Publié le par Béatrice

Il y a 3 ans et demi maintenant, je me suis lancée dans une formidable aventure, sans savoir à quel point elle serait formidable d'ailleurs, un peu au hasard, juste comme ça, pour voir. Depuis mon plus jeune âge je suis fan de Claude François et très longtemps j'ai cherché à faire autre chose pour lui rendre hommage que d'écouter ses chansons et regarder ses vidéos. A un moment, j'ai même écrit un roman (c'est un bien grand mot)  entier sur lui. J'avais 18 ans, je croyais dur comme fer que je pourrais devenir écrivain et qui mieux que mon idole pouvait m'apporter l'inspiration ? Bon, ce ne fut pas concluant du tout et il vaut mieux oublier... mais l'envie était là, présente, cachée en moi, l'envie de "faire quelque chose" pour Cloclo. J'ignorais quoi alors. Longtemps j'ai écrit des poèmes et il fut ma source d'inspiration encore et toujours. Mais, tout cela restait très personnel, voire intime car, à l'époque, je ne partageais pas mes écrits avec grand monde (ça a bien changé, je crois). Donc, je conservais cette envie plus ou moins indéfinie en moi. Et puis, avec l'avènement d'internet sont nés les forums et bien sûr, Claude François ne pouvait pas échapper à ce phénomène. Il était obligé qu'un de ses fans se dise qu'un forum serait un super lieu d'échange autour de cet artiste encore si populaire. Donc, j'ai cherché et j'ai fini par trouver deux forums et m'y investir, plus ou moins. J'étais surtout spectatrice de ce petit monde des fans que je ne connaissais alors pas du tout. Je postais des messages pour expliquer ma passion à des gens qui enfin seraient sûrs de comprendre sans juger, pensais-je naïvement... mais c'est un autre débat.

De fil en aiguille, je suis devenue une habituée de ces forums. J'avais toujours un petit quelque chose à dire, une petite remarque douce, acide ou amère à faire. Et puis, un jour d'avril 2004 est née l'Amicale Claude François. Au départ, ça pouvait ressembler à un forum de plus. Je m'y suis inscrite aussi pour voir, simplement, parce que j'avais déjà eu l'occasion de discuter avec celui qui avait décidé de fonder ce "petit fan club virtuel" et son état d'esprit semblait me plaire et me correspondre. Très rapidement, je me suis beaucoup attachée à ce concept qui, malgré les apparences du départ, s'est avéré assez différent de ce que j'avais pu connaître ailleurs. Nous n'étions pas sur un simple forum cloclo, nous sommes devenus une bande d'amis fans de Claude François. Et bien sûr ça change tout ! Ce forum avait un p'tit quelque chose que je n'avais jamais vu ailleurs. Un p'tit côté convivial très sympathique favorisé grâce à un tchat quotidien qui nous a permis de faire connaissance en direct et non plus  simplement par messages interposés. Très vite aussi les pseudonymes garants d'un certain anonymat ont laissé la place à de vrais prénoms et en juillet, donc seulement 3 mois après l'ouverture de l'ACF nous nous sommes rencontrés, en vrai. Et ça, personne d'autre ne l'avait fait. Des liens plus forts et en tout cas différents se sont créés, par la force des choses car, dès que l'on décide d'aller au-delà du virtuel, tout change. 

Je suis devenue modératrice puis co-administratrice de ce forum dans lequel je me sentais "chez moi", en famille. Les moments passés sur le forum étaient de bons moments de détente, même si, comme dans toute relation humaine, il y avait des hauts et des bas. On ne peut pas y échapper et quand on y réfléchit c'est même la preuve qu'on existe vraiment... si tout allait toujours pour le mieux, on finirait par se demander si on est dans le monde réel ou non. Assez rapidement des liens d'amitié réels et très forts se sont noués et puis, enfin, je faisais quelque chose de bien pour Claude François ! Sachant l'impact d'internet, permettre à un artiste d'avoir un forum de qualité qui lui est consacré c'est lui offrir une superbe vitrine posthume... et moi, modestement, à mon niveau, je participais à ce bel hommage que chaque jour nous nous efforcions de lui rendre. Nous avions toujours à l'esprit l'idée de réaliser un travail de qualité afin de mettre en valeur notre idole comme elle le méritait. Mais, nous refusions de faire de notre forum une sorte de mausolée à la gloire d'un Dieu et, cette particularité n'a évidemment pas plu à tous ceux qui considéraient qu'un mort a droit au respect et que pour le respecter une seule et unique solution : le vénérer. 

Nous nous voulions différents, je l'ai dit. Nous voulions un hommage intelligent et objectif (même si en terme de passion c'est très difficile de le rester). Nous voulions permettre à des gens de parler vraiment de Claude, de l'artiste, de l'homme, de sa carrière, de ses hauts et de ses bas aussi. Entre temps, d'autres forums, pour s'attirer une clientèle plus sûre, avaient opté pour un forum-supermarché avec en rayon tout ce qui peut attirer à coup sûr un fan : des vidéos, des inédits, des photos... C'était une solution de facilité car, bien sûr, les gens sont toujours intéressés, quelque part (moi aussi d'ailleurs) et leur donner chaque jour un p'tit cadeau bonus c'est un peu comme les magasins de vente par correspondance qui achètent leur clientèle avec une cafetière, une parure de draps ou un chèque cadeau... ça pousse à la consommation et ça attire les foules. Et nous, sur notre Amicale, nous nous refusions à tomber dans ce piège du "donnant donnant", du "donnez-nous chaque jour notre pain quotidien". Nous avions décidé que nous serions un forum de discussions et nous voulions nous y tenir malgré les diverses pressions des fans qui, évidemment (pour certains en tout cas) auraient souhaité trouver chez nous ce qu'il y avait ailleurs... une superette de dépannage en quelque sorte, celle où on va chercher du lait ou des nouilles quand on se rend compte qu'on n'en a plus. Mais, tel le célèbre petit village gaulois d'Astérix, nous faisions de la résistance à l'oppression, fiers de nous tenir à nos convictions et nos engagements de départ.

Évidemment ce que nous appelions des principes, certains ont pris ça pour de l'orgueil ou de la vanité et les critiques ont fusé, forcément... On ne rentrait pas dans le rang donc on était des minables, des prétentieux... tous les coups étaient permis. Bon, c'est vrai que nous aussi nous critiquions ce que nous trouvions ridicule... mais après tout c'était de bonne guerre et, personnellement, je trouvais que cette rivalité était plutôt motivante. J'ai un caractère assez prompt à relever les défis et là, c'en était un, de taille : faire passer la pensée, la parole intelligente avant la possession, bref, essayer de faire passer l'être avant l'avoir. Pas facile de nos jours.

Donc, des coups bas, nous en avons reçus parce que, pour certains critiquer la concurrence ne suffit pas il faut l'éliminer. C'est vrai, on ne sait jamais si par miracle la pensée l'emportait sur le reste... ça fait peur les gens qui réfléchissent parce que des fois ils pourraient même dire des vérités qui dérangent, et ça, pas question.

Malgré tous ces coups, nous tenions pour notre forum que nous avons vraiment aimé, bichonné... et puis aussi pour les membres que nous avions appris à apprécier. Nous cherchions sans cesse de nouvelles idées pour "compenser" ce que nous nous refusions toujours à faire (mais qui plaisait de plus en plus aux fans): acheter les gens par diverses actions forcément intéressées. J'ai posté des centaines de sujets, des jeux autour de notre idole. Souvent, je n'ai pas obtenu le succès escompté et c'était à chaque fois décevant car, ne nous voilons pas la face, quand on s'investit avec passion dans quelque chose, il est légitime d'espérer un retour minimal... pas de la reconnaissance, non, je n'étais pas là pour ça mais juste de petits indices prouvant que les heures passées à faire un truc avec le coeur n'avaient pas été vaines et que ça avait fait plaisir, tout simplement. Un petit plaisir pas intéressé. Longtemps, ça a marché, plus ou moins... il y avait un retour. Mais depuis plusieurs mois, je me battais contre des moulins à vent. L'intérêt des gens diminuait à vue d'oeil et moi, parce que je voulais que l'aventure continue, j'ai tout essayé... je me suis démenée, juste parce que je voulais toujours y croire... et puis, au bout d'un moment quand on ouvre les yeux vraiment, le constat est implacable : ça ne sert plus à rien. 

Il paraît que rien ne dure jamais mais là, j'aurais tellement aimé que ça soit l'exception. Mais, personne ne peut être motivé à la place des autres et faire vivre un forum seul, ou même à deux ou à trois comme nous étions. Nous étions trois administrateurs et nous avons lâché l'un après l'autre... et le combat cessa faute de combattants. J'aurais voulu rester mais après un moment, ça ressemblerait à de l'acharnement et loin d'être noble, ça deviendrait ridicule. Donc, j'arrête cette aventure avec beaucoup de peine... comme si je perdais une petite partie de moi. J'aimais bien cette petite étincelle qui me donnait envie de faire les choses bien pour une bonne cause. J'aimais bien me plonger dans l'univers de mon idole et essayer toujours d'être digne de lui, de sa carrière et de son talent. Si certains n'ont pas compris ce que nous voulions mettre en oeuvre, c'est dommage parce que notre intention a toujours été bonne, notre motivation sincère, nos investissements passionnés. 

Je garderai évidemment un souvenir très fort de cette période mais plus important que tout le reste, je garde ma "famille" ACF... Alors, c'est sans doute un bien grand mot mais pour moi ce n'est pas exagéré ni hypocrite. Ce n'est pas un mot en l'air... je n'aime pas ça, les mots en l'air, même si je passe mon temps à lancer des mots, ici ou là... je ne veux pas qu'ils soient des mots en l'air, jamais. Donc ceux qui sont devenus mes amis grâce à ce forum sont devenus, au fil du temps, des discussions et des rencontres, en quelque sorte, ma famille, une famille choisie, que j'aime et dans laquelle je me sens enfin à l'aise... des gens grâce à qui je n'ai parfois plus peur d'être moi-même et qui me permettent de croire que l'avenir n'est pas si noir que je le craignais. Donc, à bien y réfléchir aucun regret sauf celui de voir s'arrêter cette jolie aventure mais même ce regret-là est estompé par tous ces bons moments que je conserverai précieusement, en moi pour longtemps. 

Publié dans Lettres d' être

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

je_suis_la_rose 19/06/2008 08:37

bonjours je chercher un poéme pour mêtre dans le clan cloclo que j'ai crée sur mon sit et je suis tombée sur toi qui et une fan aussi c'est très beau ce que tu a fait et de le partagée bien a toiet bonne continuation une amie fan de cloclo bisous très amical sylvie

Serge 19/10/2007 02:52

ACF a fermé, non pas provisoirement, mais pour toujours ! Tout comme finira un jour tous les forums sur Claude.Pourquoi ? C'est le temps qui en est responsable, l'usure d'avoir fait le tour de tout ce que nous pouvions raconter sur notre chanteur.Trente années se sont bientôt passées, et nous avons passé avec elles.Que dire de plus.Je me suis posé sur tous les forums, ACF, Cloclocweb, etc...j'ai beaucoup participé sur le votre et je suis parti, je suis allé sur d'autres pour voir,je suis resté, mais je suis parti là aussi.L'actualité de Claude ne sera plus désormais qu'un bouquin dont nous connaissons déjà le contenu, qu'une publicité à la télévision pour un produit quelconque, qu'une sempiternelle réedition d'un CD, ou d'une soi-disante émission inédite que nous aurons vu dans notre jeunesse mais oubliée depuis.Alors quoi de neuf ? Rien ! Et quand il n'y a plus rien ce n'est pas la peine de s'accrocher cela ne sert à rien.Clocloweb va faire peau neuve.Plus beau , plus coloré, plus tout ! Hélas c'est reculer pour mieux sauter.Il tiendra tant que des généreux fans donneront des vidéos ou des photos, car en ce qui concerne les sujets il en est au même point que les autres.Que raconter de plus !! Claude sera toujours présent en nous c'est l'évidence même, mais il s'éloigne de plus en plus vers ce monde de musique où y réside tous les artistes dont le nom n'évoque plus grand'chose pour les nouvelles générations de jeunes qui ont su trouver comme nous jadis leurs stars d'aujourd'hui.Avec le temps, avec le temps va tout s'en va, même les plus chouettes souvenirs...... Salut Béatrice.

P'tit Juju 13/10/2007 22:11

L'Amicale Claude François s'en est allée. Comme un sentiment d'amertume, se dire qu'on a tant vécu et tant espérés, pour faire revivre au son de la nostalgie, notre idole d'un autre temps, celui des stars. Il y'a eu les envies, les doutes, la motivation. Il y'a eu les déceptions, le découragement, un peu comme dans une grande histoire d'amour. Il y'a eu surtout eu cette incompréhension de certains, qui ont cru que notre seul but était d'en mettre plein la vue, de flamber et j'en passe... Je n'ai toujours pas compris pourquoi tant de dégoût  injustifié, cela me laisse pensif et plutôt déçu, m'enfin, on ne change pas les gens. Heureusement, j'ai rencontré des gens passionnants avec qui je me suis lié d'amitié et depuis, je n'imagine plus le monde de la même façon, qu'avant l'avant ACF. Ma vie a changé, mon esprit s'est élargi et je remercie l'Amicale d'avoir existé pour tous ces petits riens qui font tant de choses. Il restera donc au fond de ma mémoire, comme une mélodie colorée, un coin de ciel bleu qui parlera de mon idole, un lieu unique au monde, entre le virtuel et le réel mais qui s'est perdu dans les méandres de l'Internet, que pouvions-nous y faire ? C'est le temps qui passe, et se finissent toujours les meilleures aventures. Mais comme un défi au temps, la mémoire nous rappelera ces bons moments, alors peut-être vaut il mieux ranger ce livre-souvenirs et continuer à vivre et à espérer...  un jour, qui sait?

Sérénité 13/10/2007 18:21

Bonjour Béatrice :) une petite visite pour te souhaiter un beau week-end plein de douceurs. Je vois ici que tu as été appréciée à ta juste valeur dans cette belle aventure que tu as vécue et qui tenait beaucoup à coeur. Tu es une grande passionnée et d'une grande générosité Béatrice, ne l'oublie jamais. Je comprends que ce ne sont pas des regrets que tu ressens face à cette aventure terminée mais plutôt de la nostalgie et c'est bien normal. bises à toi et à bientôt.

Frédéric 13/10/2007 07:38

Chère Béa,Je tiens à ce "chère" car tu as été pour moi (et j'espère qu'on le restera encore longtemps) une bonne copine avec laquelle, j'ai beaucoup apprécié travailler. Tu étais là dès qu'un problème survenait et tu faisais toujours en sorte que ça roule pour moi et mes inquiétudes...Je ne m'étais jamais autant exprimé "en public" que depuis que j'étais sur l'ACF... notre famille... comme tu l'écris très justement.C'était en effet, le sentiment que je ressentais lorsque je m'y rendais au minimum : deux fois par jour... car c'était devenu comme une drogue, je ne pouvais me passer d'y aller !Au fil du temps mais surtout grâce à votre confiance en moi, je suis devenu moi aussi : modérateur et ensuite co-administrateur de ce forum magnifique (par sa conception visuelle, mais aussi par son intégrité) et je ne vous en remercierai jamais assez.Malheureusement, au fil du temps, mes interventions sont devenues plus techniques, moins en rapport avec LE sujet du forum : CLAUDE FRANCOIS ! Et, pourtant nous n'attendions que ça... n'est-ce pas Béa ? Découvrir de nouveaux sujets et y répondrent... seulement voilà ! La plupart des membres ne postaient rien, ne répondaient à rien (sauf quelques irréductibles se comptant sur les doigts de deux mains) étaient actifs... ensuite d'autres partirent pour diverses raisons... Alors à quoi bon lutter ? On finit par se lasser, on s'énerve... On ne comprends pas et ça casse !Aujourd'hui, c'est fini ! Je suis triste... mais j'y ai trouvé de nouveaux amis. A bientôt Béa... Je l'espère sincèrement ! Nous t'embrassons Véro et moi.Frédéric de l'ACF