Un blog pour tout dire ?

Publié le par Béatrice

Hier, je parlais dans l'article "Un blog pour qui ?" de ceux à qui on ne donne pas l'adresse parce qu'on n'a pas envie qu'ils lisent nos écrits bloguesques pour tout un tas de raisons : des proches trop lointains, des intimes à qui on ne veut pas livrer une certaine intimité, d'autres par rapport à qui on veut se préserver... 

Mais quelle est l'image que nous donnons de nous dans nos blogs ? Essayons-nous, vraiment comme dans un journal intime "classique" de nous révéler, de nous écrire tels que nous sommes réellement, presque sans artifices ? Exprimons-nous nos sentiments de manière spontanée et profonde ?

 En fait, au début d'un blog, lorsqu'on est éventuellement lu par des anonymes et uniquement par eux et tant que ceux-ci n'ont pas laissé de traces de leur passage, le blog est quasiment "intime". En effet, être lu par des gens qu'on ne connaît pas et que sans doute on ne connaîtra jamais, c'est presque comme si on n'était lu par personne. Par là, je ne dénigre pas les lecteurs anonymes mais disons que si on n'a jamais aucune trace de quelqu'un, on ne sera jamais "influencé" par sa présence invisible et peut-être qu'on osera dire beaucoup plus de choses. Le premier lecteur qui se fait connaître va déjà faire changer notre attitude vis à vis de notre écriture, même de manière infime et presque inconsciente. 

Ensuite, on apprend à connaître des membres de la blogosphère et on se fait une image de ceux qui peuvent devenir nos lecteurs. Sans compter les gens que l'on connaît vraiment, qui lisent régulièrement notre blog  et qui influencent aussi nos écrits, consciemment ou non. Alors, même si on tient à l'écart certaines personnes qui ne doivent jamais savoir certaines choses qu'on écrit parce qu'on est dans une écriture "intime", on joue un peu avec ce terme et on sait bien, dans le fond, qu'on est lu et nos propos sont donc choisis. Sincères, je pense que nous le sommes mais nous trions, nous sélectionnons ce qui vaut la peine d'être dit, nous laissons de côté les futilités ou les choses indiscibles. Nous n'abordons pas tout et nous n'aborderons jamais tout... et même si nous le voulions, n'oublions pas la part d'ombre qu'il y a en chacun de nous cette part qui reste dans l'ombre y compris pour nous-mêmes.

Publié dans L'univers des blogs

Commenter cet article

agnès 13/11/2007 15:09

alors là, 300% d'accord. Pour ma part, et parce que je sais qu'ils ne viendront jamais sur ton blog, je peux te dire que je ne parle jamais de mes parents et de mon enfance, ni de ce qu'il en reste, sur mon blog, parce que je sais que ma soeur y va, mon frère parfois aussi... mais c'est une grosse partie de moi qui explique beaucoup de choses sur ma façon de penser et d'être aujourd'hui. On est sincère quand même, bien sûr, mais on n'est pas "entier", il faut penser que tout le monde a accès à nos blogs et le monde est petit. Par exemple ce matin en revenant d'avoir emmené mon fils à l'école, une dame m'a demandé si je connaissais Pauline; une copine pas vue depuis des mois, et une copine (pas une amie) partie à l'autre bout de la France. C'était sa tante ! Donc elle me connaît et pas moi; parfois je me demande si parmi les gens que je croise, certains sont allés sur mon blog?! Une chose improbable, mais ça freine, c'est sûr. BISOUS !

Cathy 13/11/2007 11:58

Ce que tu dis est très juste, je me retrouve entièrement. je rajouterais en ce qui me concerne, que j'ai sciemment fait passer un image hyper oprimiste de moi et que maintenant, beaucoup pensent que je ne suis "que" ça. D'un autre côté, je n'ai pas envie de montrer le côté obscur de la Cathy, d'autant que, comme tu le dis si bien, je suis lu par certaines personnes qui n'ont pas besoin de savoir. Je n'aurais que des lecteurs anonymes, je me livrerais bien d'avantage.Heureuse de t'avoir découverte Béatrice, je reviendrai, c'est une certitude.Bisous

fred-potines 12/11/2007 20:36

je suis daccord avec toi... je crois qu'on s'auto-censure, et qu'on est peu ou prou influencé par le "profil" supposé de nos lecteurs... on écrit pour soi, certes.. mais on a envie de faire partager aussi.. le blog est "un deal consensuel" en quelque sorte, mais sincère pour la plupart d'entre nous... j'espère !!  a+  Béa !

babou 12/11/2007 13:11

Personnellement, j'ai avant tout fait un blog pour moi, un peu comme on entame une thérapie. J'y ai découvert une passion : la broderie, et aussi de nombreuses amitiés sont nées. Dans mon entourage familial, seul mon petit frère le sait, dans mon entourage amical, je ne m'en cache pas du tout. C'est vrai que l'on ne sait pas toujours qui nous lit, mais quand on achète un  journal, je pense qu'il y a aussi une certaine " frustation " des journalistes qui écrivent des articles sans savoir comment le public les ressent. Selon moi, le blog est une question de maturité, on y écrit ce que l'on a envie, on n'y met pas tout et c'est logique, mais moi, j'aime l'idée de donner des conseils, d'aider peut-être certaines personnes, de partager des expériences, des recettes, des photos, etc.......... Gros bisous. Babou xxxxxx