Ce qui est fait n'est plus à faire

Publié le par Béatrice

Me voici à la fin d'une journée fatigante mais efficace. J'ai réussi à venir à bout de mes 54 copies en 5 heures en gros... Je suis restée au collège travailler, presque non stop... J'aime bien ce genre de journée où j'ai l'impression d'avoir géré mon temps pour faire quelque chose d'utile. En général, c'est plutôt l'inverse... je perds du temps à papillonner à droite, à gauche, au centre et partout... sans jamais rien faire d'efficace... Mais, heureusement il y a aussi des journées où je dois être touchée par la grâce (et bloquée par une réunion de fin de journée surtout...) et où chaque minute est rentabilisée. Je trouve ça génial mais je suis incapable de l'appliquer tous les jours, consciencieusement... Tout serait plus simple pourtant mais, on est bordélique ou on ne l'est pas... je le suis, je l'assume et j'assume donc les conséquences de cet état de faits...

Mais ce soir, je suis quand même fière de moi ! Je suis un peu HS parce que la tête dans les fautes d'orthogaphe et les phrases mal boutiquées pendant 5 heures, ça doit bousiller quelques neuronnes... mais au moins C'EST FAIT !!!

Publié dans Lettres d' être

Commenter cet article

agnès 26/01/2008 10:59

après l'effort, le réconfort ! bon week-end Béa ;o)

Pensée 26/01/2008 01:52

Voilà une journée très remplie et très satisfaisante en effet ! C'est ce sentiment que l'on a par la suite de ces journées que l'on se sent fière et motivée... même si on est vidée par la suite !! Alors ce week-end doit être bien attendue afin de te relaxer sur autre chose, bises à toi chère Béatrice.

jacques 25/01/2008 22:34

Par exemple le verbe être au futur :je serai - tu seras - il sera - nous serons - vous serez - ils seront....J'ai bon....un...  dis moi...