La "nouvelle" Julie Lescaut

Publié le par Béatrice

id_362.gifEmpêtrée dans mes problèmes existentiels, hier soir, pour me vider la tête, j'ai décidé de regarder le "Julie Lescaut" nouvelle formule. Bon, il y a toujours un temps d'adaptation lorsqu'un changement (surtout aussi important) intervient dans une série qu'on regardait depuis 15 ans mais là, je ne suis pas enthousiasmée par tout ce qui a évolué. Bien sûr, les personnages que j'appréciais dans l'ancienne version et qui n'ont pas pu suivre leur patronne me manquent et je n'ai pas accroché aux nouveaux venus... mais bon, ça viendra peut-être. En ce qui concerne la promotion de l'héroïne, par ailleurs c'est bien. En revanche, pourquoi est-elle redevenue célibataire alors que dans les derniers épisodes, tout allait bien avec son compagnon ? Ensuite, ils lui avaient fait adopter un gamin dans les derniers temps et là, pouf disparu. C'est pas plus mal parce qu'il me tapait sur les nerfs mais bon... On nous explique pas grand chose quoi. 

En ce qui concerne le rythme général, il est plus vif comme Véronique Genest le souhaitait. Elle trouvait que c'était un peu trop pépère et surtout pas assez "elliptique". Si j'ai bien compris, elle trouvait lourdes les précisions qu'ils donnaient tout le temps "On va ici", "on revient de là...". J'avoue que je n'avais pas remarqué mais admettons. Dans une interview hier soir, elle disait que les Américains nous avaient montré le chemin et qu'il fallait le suivre. Hum... personnellement, je trouvais que nos polars à la française avaient leur charme. Je ne veux pas dire que les américains sont nuls, loin de là. Je regarde plusieurs séries que j'apprécie mais disons que nos polars à nous se démarquaient un peu du style américain et là, avec le nouveau cru de Julie Lescaut on se croirait plongé dans "Les experts" ou autre "NCIS"
. Je ne dis pas qu'il faut faire du Derrick ou du Maigret (qui devraient être remboursés par la sécu pour leurs vertus soporifiques) mais toujours copier les Américains c'est pas terrible non plus... ici, on a des espèces de flash-back en gris et bleu lorsqu'un personnage se souvient d'un truc, on a la musique très speed, les fameuses ellipses que Véronique Genest apprécie tant qui font qu'on ne sait plus qui est qui, qui fait quoi, qui est où... On finit par s'y retrouver mais c'est vrai que tant que les personnages ne seront pas familiers, ça va un peu ramer. Même les prises de vue et les éclairages font très outre-atlantique... J'ai un peu l'impression qu'on a confondu "modernisation" avec "américanisation". Enfin...

Alors, pour le moment, impression mitigée... peut-être due à mon état d'esprit aussi. A suivre donc...

Publié dans Films

Commenter cet article

FRED 01/03/2008 09:26

Je trouve également que la série "s'américanise" un peu trop... enfin, il nous reste Véronique Genest et c'est là le principal !Décidément, ce prénom me poursuit... mais j'aime ça !Eh oui, même dans "Podium", l'épouse de Bernard Frédéric (le meilleur de sosie de Claude François !) s'appelait Véronique...Bisous Béa !

jean-Marc 29/02/2008 19:41

Suis pas bien fan de cette série Béatrice , mais bon il y a un public quand même.A bientôt de te relire.Bises amicales

Béatrice 29/02/2008 19:52

Oh oui, il y a un public, c'est certain. Et tu as le droit de ne pas être fan, Jean-marc, c'est pas grave lol. Merci d'être passé.

Armelle 29/02/2008 17:12

Bien d'accord avec toi ! Je n'ai pas aimé et ai eu du mal à suivre . Ses anciens collaborateurs me manquent et on ne sait pas pourquoi elle vit désormais seule en appartement . Quelle déception , même si je n'étais pas une mordue de cette série ...