Et après ?

Publié le par Béatrice

Est-il possible que quelqu'un qui ne veut que notre bien fasse en partie notre malheur ? Ou bien, est-il tout simplement possible que ce soit nous qui fassions notre propre malheur en ayant l'impression que tout est de la faute de celui qui ne veut que notre bien ?

C'est le problème des liens fusionnels, quels qu'ils soient. Ils font notre malheur ou bien nous amènent à construire notre malheur autour d'eux et par eux. Pourtant, sur le moment, ça paraît sympa. Savoir qu'on compte plus que tout pour quelqu'un et avoir aussi ce sentiment que quelqu'un compte plus que tout pour soi. Et tout cela en parfaite harmonie, sans un seul accroc au parcours, rien de négatif, jamais. Le rêve non ? Un bonheur sans nuage, une confiance totale et aveugle, le sentiment que rien de mal ne peut arriver tant qu'on est ensemble. Des attentions de chaque instant. Des petits gestes anodins qui veulent toujours dire "Je suis là pour toi." L'impression d'être quelqu'un d'exceptionnel dans le regard de l'autre et de le faire devenir à son tour un être exceptionnel dans notre regard. Une adéquation parfaite de pensées et de sentiments. Deux êtres qui ne font qu'un, qui n'imaginent même pas l'idée d'exister l'un sans l'autre... cette pensée s'évapore aussi rapidement qu'elle est venue. Elle s'engloutit dans les limbes pour ne jamais refaire véritablement surface parce qu'elle est tout simplement insoutenable. Les mots ne doivent à aucun moment se poser sur elle comme si ça lui donnait vie, comme si ça devenait réel et réalisable. Or, il ne le faut pas donc, on oublie, on étouffe, on noie, on ignore... et le bonheur de la fusion reprend ses droits...

Pourtant, lorsque ce ne seront plus des mots mais des faits qui s'imposeront comme une réalité, que se passera-t-il ?Le lien fusionnel sera brisé, à jamais. Que restera-t-il ? Quel présent ? Quel avenir ? Quelle vie ?

Publié dans Lettres d' être

Commenter cet article

chapi 12/03/2008 19:37

ça me fait penser à une phrase : "fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve" : il y a des histoires qui finissent mal, c'est sûr... mais ce n'est pas toujours le cas, il y en a des belles qui durent aussi, et ce serait dommage de passer à côté de ça quand ça arrive, même si en effet les déceptions sont douloureuses... faut toujours croire aux jolies choses, je suis peut-être naïve tu me diras?! c'est vrai que dans une telle situation il arrive que l'un blesse l'autre et vice-versa, mais je suis intimement persuadée qu'il n'y a aucune volonté de ça au départ, c'est juste difficile de prendre sur soi pour aller à l'envers de ses sentiments, pour préserver l'autre... moralement, c'est obligé, mais humainement, ça peut être un peu compliqué.... Voilà, carpe diem Béa, bisous

Pensée 11/03/2008 05:15

Salut Béa, merde que cet article me fait penser à D. mon ex... et notre relation. Et malheureusement oui, quelqu'un qui veut notre bien peut faire aussi notre malheur... conscient ou non?? dépend si la personne est manipulatrice. L'autre point où j'ai accroché dans ton article et où cela m'a fait mettre un terme à cette relation de 3 ans (même si j'aimais beaucoup cet homme) c'est  : Deux êtres qui ne font qu'un, qui n'imaginent même pas l'idée d'exister l'un sans l'autre... ce que moi je n'ai jamais accepté et que D. voulait plus que tout. Au point de même penser pour moi, faire pour moi, etc. et pour les activités ou temps libre... même chose !! pas capable de vivre ainsi j'ai pourtant bien expliqué la situation, non il voulait que tout soit à deux. Et comme tu le mentionnes, c'est vrai que l'on étouffe, en tout cas moi j'étouffais parce que je ne peux pas faire qu'un avec un autre. On est deux et on reste deux !! on partage mais on a aussi notre jardin secret et notre petite bulle que chaque humain a tant besoin justement pour respirer un peu et non pas étouffer. Hummm... voilà que ton article est venu me chercher à l'intérieur. Faut croire que je n'ai pas encore passé par dessus cette relation encore ! Bises à toi Béatrice et très bon article XX

Jessica 11/03/2008 02:11

Bonsoir,Cette réflexion est très intéressante... L'amour fusion passion ne dure qu'un temps... L'avant est une douce agonieLe présent un exquis présentL'après un amer poisonJe vis ca en ce moment même... Dur dur !!!

jacques 11/03/2008 00:05

Tu te fais du mal Béa ! ...Tu vois, ce qui est pénible pour moi c'est le pouvoir de la crainte...