Un amour à taire

Publié le par Béatrice

 

un-amour---taire.jpgVoici un des films les plus bouleversants qu'il m'ait été donné de voir. L'histoire: pendant la seconde guerre mondiale, deux jeunes gens s'aiment. Le problème ? Ce sont deux garçons et à l'époque, l'homosexualité est un délit condamnable. Lâchement dénoncé, l'un des deux hommes se retrouvera en camp de concentration et vivra les pires horreurs... simplement à cause de sa sexualité.

Certaines scènes de ce film sont extrêmement choquantes et on n'en sort pas indemne, d'autant plus lorsque, comme moi, on a des amis gays. On ne peut s'empêcher de penser qu'à une autre époque, ils auraient pu être victimes de ces barbares et ça fait froid dans le dos.

Heureusement, nous ne sommes plus en 1940. Et pourtant... Bien sûr, l'homosexualité est mieux acceptée et tout le monde se veut très tolérant à ce sujet... à condition que ça ne tombe pas dans la famille, hein... C'est malheureusement encore ce qu'on entend. Des gens très bien, ouverts d'esprit et tout et tout n'aimeraient pas découvrir que leur enfant est un homo, comme ils disent... Pourquoi ? En quoi est-ce choquant ? L'important est-il d'aimer une personne du sexe opposé ou d'aimer tout court ?Apparemment, pour certains encore, il faut aimer "dans la norme"...

Il y a encore certaines personnes qui considèrent qu'un gay n'est pas un homme ou qu'une lesbienne n'est pas une femme. C'est une sorte d'hybride... indéfinissable et donc inexistant à leurs yeux. Que de stupidités ! On a beau dire mais c'est encore difficile à annoncer (lorsqu'on présente l'amour de sa vie à ses parents ou à ses collègues par exemple) alors que ça ne devrait pas l'être parce que ça n'a rien de honteux ni d'anormal... Ah mais que voulez-vous, les homos ne rentrent pas dans la "norme" bien pensante, de même que les célibataires ou les gros, les trop petits ou les trop grands, les pas beaux, les trop comme ci et les pas assez comme ça. Et en plus, les homos, on pense dans certains milieux supérieurement "normaux", qu'ils ont, un matin, choisi leur sexualité... et que s'ils voulaient ils pourraient faire comme tout le monde... Z'ont qu'à se forcer, d'abord...

Lorsque cet été mes amis ont été victimes d'attaques homophobes de la part de fans de Claude François (qui pourtant auraient dû être un peu plus tolérants dans ce domaine), j'ai vu rouge et j'ai été, je pense dégoûtée à jamais de ce milieu pourri des fans... Parce que, là, des pourritures, il y en a. Je sais que parce que je ne m'habille pas comme une petite fille modèle, je passe pour ce que l'une d'entre elle appelle une "camionneuse", c'est tout dire de leur niveau de tolérance ! C'est vrai, je suis un garçon manqué et je l'assume. Et alors ? Peut-être que je suis lesbienne, peut-être pas... Ils n'en savent rien. Ça ne les regarde pas, après tout. Mais surtout, qu'est-ce que ça changerait ? Pour donner des leçons de morale et expliquer ce qui est "normal" ou non, ils sont très forts certains mais, ils oublient qu'ils sont eux-mêmes immoraux et infects très souvent. Je suppose que c'est à ça que l'on reconnaît les cons, les vrais...

Un jour peut-être les gens arrêteront de regarder les apparences, d'autant plus lorsqu'elles concernent l'intimité, et ils apprendront à accepter les différences comme une richesse et non comme autant de tares... car, parfois, lorsqu'on entend ou qu'on lit des conneries comme ça, on se demande qui sont les vrais tarés...

Publié dans Coups de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Crystal 27/03/2008 16:39

C'est un gros coup de gueule. Mais je me joint à toi contre tous ces cons qui se permettent de juger sans même essayer de comprendre. Comme tu le dis si bien on se demande qui sont, non pas LES VRAIS tarrés, mais les tarrés tout court.

véro 27/03/2008 13:21

Les différences nous enrichis... tu as parfaitement raison.Tout le long de ces années j'ai rencontré de tout... DEUX choses que je ne tolère pas c'est la CONNERIE et la MECHANCETE ! Merci pour ton témoignage... on est pas mal à penser comme toi et il faudrait le dire plus souvent !

monbricabrac 27/03/2008 10:13

Je ne connais pas ce film, mais il a l'air vraiment bien. Oui: "les gens n'aiment pas que, on suive une autre route qu'eux" et ça me désole. Je crois qu'un étude récente montre que les homosexuels ont plus de mal à obtenir des postes à responsabilité et sont victimes de nombreuses brimades sur leur mieu de travail.C'est grave!

Pensée 27/03/2008 00:59

Un autre article digne de toi Béatrice. J'aime te lire et j'aime tes réflexions. Voilà en fait il y aura toujours malheureusement de ces « personnes » qui ne font que juger par l'apparence d'autrui. Est-ce conscient ou inconscient de leur part? est-ce une limite dans leur cerveau? ou carrément un problème d'acceptation que d'autres sont différents d'eux et qu'il n'y a que LEUR façon d'être, de voir ou de pense qui est la bonne !!Au lieu de me répéter, dans mes propres mots, je remets un petit paragraphe ici que tu as mis et dont j'adhère à 100% :Heureusement, nous ne sommes plus en 1940. Et pourtant... Bien sûr, l'homosexualité est mieux acceptée et tout le monde se veut très tolérant à ce sujet... à condition que ça ne tombe pas dans la famille, hein... C'est malheureusement encore ce qu'on entend. Des gens très bien, ouverts d'esprit et tout et tout n'aimeraient pas découvrir que leur enfant est un homo, comme ils disent... Pourquoi ?... Apparemment, pour certains encore, il faut aimer "dans la norme"...Et ces gens se disent oui ouverts d'esprit... NON... sinon les premières personnes qu'ils accepteraient seraient en effet leurs propres enfants, leurs proches et non seulement des étrangers où cela ne les concerne ou ne les implique pas vraiment. Et de ce côté, il y a encore un MAUDIT bout de chemin à faire !! Merci Béatrice pour cet article que j'ai bien apprécié ET surtout la note sur ce film que j'essaierai de louer au vidéo. Il m'intéresse. XX