Hommage à Pascal Sevran

Publié le par Béatrice

Hier, j'ai regardé l'émission hommage consacrée à Pascal Sevran non parce que je l'appréciais particulièrement mais j'aimais bien, sans plus... J'avais lu son livre "La vie sans lui" qui m'avait vraiment bouleversée et j'avais donc découvert ses talents d'écrivain.

Alors, bon, dans cette émission, comme dans tout hommage qui se respecte, on a beaucoup vanté ses qualités, peut-être trop... avec toujours cette fameuse idée qu'on entend à chaque fois qu'un personnage télévisuel ou une star disparaît :il avait cette rage de réussir depuis son plus jeune âge, il savait qu'il réussirait, il avait tout pour réussir dans sa carrière... bref, on attribue a posteriori, en faisant le bilan d'une carrière terminée, des qualités qui se sont surtout dévoilées au fil du temps et qui n'étaient peut-être pas présentes dans la jeunesse de la personne. Je ne dis pas que les stars n'avaient pas de volonté ou de talent a priori... je dis juste que lorsque quelqu'un meurt, on a l'impression soit que dès sa naissance les fées se sont penchées sur son berceau et lui ont dit"Tu seras célèbre mon enfant." , soit que ce sont des gens plus malins que tout le monde qui dès leur premier âge ont su qu'ils feraient une carrière dans le show-biz. On oublie juste qu'entre-temps, il y a eu des rencontres, des hasards, des coups de chance qui leur ont permis d'accéder à ce niveau. Personne n'y arrive complètement tout seul, juste avec sa hargne et son ambition. Ça aide mais ça ne fait pas tout.

Bref, pour en revenir à l'émission consacrée à Sevran, évidemment, ils ont évoqué la fameuse polémique dont tout le monde a parlé et à laquelle, connaissant mes contemporains, il sera bientôt résumé. Dans son dernier livre il a dit que la natalité en Afrique était un crime contre l"humanité autorisé. Il se révoltait contre l'idée que des gens mettent encore et encore au monde des enfants en sachant très bien qu'ils ont de forts risques de mourir de faim. Dans une interview, il a tenu des propos racistes parce qu'il est allé bien plus loin que dans son livre et aussitôt on a crié haro sur lui... Il s'en est excusé. Rien n'y a fait. Jack Lang a dit qu'après tout les écrivains ont le droit d'avoir de mauvaises idées ou de mauvaises paroles ... Bon, dans certains cas faudrait juste ne pas les exprimer.  Mais là, on a abattu publiquement un homme, on a un peu(ou beaucoup) aggravé son état de santé juste sur un point de sa carrière d'écrivain(10 lignes d'un livre alors qu'il en a écrit des millions de lignes !)... Il n'aurait pas dû dire ce qu'il a dit, on est d'accord mais, après tout, il n'a pas non plus écrit un traité sur l'élimination d'une certaine partie de la population, n'exagérons rien. Qui n'a jamais tenu, même en public, des propos qu'il a regrettés par la suite ? Et puis, surtout, on n'a retenu que la phrase vulgaire donnée au journaliste, sans chercher à connaître ses arguments, qu'ils soient justifiés ou non, je suis sûre qu'il en avait. Mais, évidemment, si on donne les arguments, on donne l'impression qu'on est d'accord. C'est plus facile de tirer à boulets rouges sur une seule phrase. Évidemment, hors contexte, comme ça, on peut faire passer tout et n'importe quoi pour du racisme primaire... Trop facile. Mais, quand on veut tuer son chien, on l'accuse de la rage... Sevran était devenu peut-être un has been dont la télé voulait se débarrasser et l'occasion a été excellente. Surtout qu'il a lui-même donné le bâton pour se faire battre.

Alors, là, sur le plateau de l'émission tout le monde le défendait. Mais n'est-il pas un peu tard pour le défendre publiquement ? N'est-il pas un peu tard pour dire que cette affaire a été montée en épingle et que c'était dégueulasse de le traiter de facho alors qu'il ne l'était pas ? N'est-il pas trop tard pour dire qu'après tout, il n'avait peut-être pas tort vu ce qui se passe effectivement en Afrique ? N'est-il pas trop tard pour préciser que la phrase sur "la bite des noirs" n'était même pas dans son livre et que c'est un journaliste qui n'a retiré que ça d'une interview (le sensationnel, toujours le sensationnel) ? Il aurait mieux valu le défendre avant qu'il ne sombre, avant qu'il ne noie dans la solitude en attendant la mort, rongé par la maladie qui, certes n'a pas été provoquée par les journalistes mais qui a pu, quoiqu'on en dise, être aggravée par eux et leurs jugements à l'emporte-pièce.

Ce doit être terrible de voir toute une oeuvre réduite soudain à une seule phrase... à une seule faute comme si une seule faute effaçait tout le reste d'une carrière littéraire plutôt réussie. Il a eu tort, certes, mais il n'a quand même pas dit que ça dans sa vie... et tous les trucs bien qu'il a pu dire, on en fait quoi ???

Alors, moi, Pascal Sevran, je n'éprouvais rien de particulier pour lui mais je trouve quand même qu'il est un peu tard pour dire que c'était quelqu'un de bien. J'espère que dans les années à venir on saura se souvenir de son talent et en particulier de ses écrits. Et surtout j'espère qu'on saura ne plus le réduire à ces 10 lignes dont on a fait une montagne parce qu'il y a tellement de belles choses aussi dans ses autres livres, en particulier celui qui est consacré entièrement à Stéphane qui est, selon moi, le plus beau récit d'amour que j'ai pu lire.

 

Publié dans Artistes

Commenter cet article

Naturaimer 04/10/2008 13:45

Bonjour, Pascal Sevran un homme franc, il faut lire ses bouquins pour comprendre sa sensibilité.Amitiés

monbricabrac 16/05/2008 09:16

Je n'ai rien lu de lui, mais si j'en ai l'occasion, j'essaierai si tu dis que c'est bien. Je ne connaissais pas trop Pasacl sevran car je n'ai jamais beaucoup regardé La chance aux chanons, mais je l'ai toujours trouvé très sympathique. J'ai été très choquée par ses propos sur l'Afrique, mais je pense qu'un homme homosexuel comme lui a dû être suffisamment victime de la bêtise des gens pour ne pas être raciste.Il devait y avoir un autre contexte.(même si ce qu'il a dit est impardonnable). Je trouve qu'on embête moins BB, alors qu'elle en dit de pires...

Jacques L Ardéchois... 15/05/2008 21:59

Les médias ont un immense pouvoir, ou tu es placé en haut de l'affiche, ou alors tu es descendu en flamme vitesse grand " V "... Les propos tenus par Pascal Sevran prouvent bien encore une fois que toutes vérités ne sont pas bonnes à dire.... et c'est bien dommage...Sympa de ta part d'avoir rendu un hommage à cet homme qui a toujours soutenu la chanson française... il le mérite.

Angelea 15/05/2008 14:09

Je tombe par hazard sur votre blog car attiré par cet article criant de vérité et je vous remercie d'avoir si bien su remettre les choses à leur place !!! Amicalement

Naturaimer. 15/05/2008 13:22

merci pour cet article que je pensais , il est tel que lui aurait aimé, j'appréciais beaucoup Pascal Sevran, j'aime ses livres et le personnage avec ses qualités et défauts comme tout être humain!