Dans l'air du temps...

Publié le par Béatrice

Mes élèves sont vraiment dans l'air du temps... Normal vu leur âge me direz-vous. Certes. Pourquoi je dis ça ? Parce que l'autre jour, lors d'un exercice de vocabulaire sur les qualités et les défauts (ils ont beaucoup de mal avec ces notions alors, j'essaie de leur injecter des mots de temps en temps...), un élève lance le mot "intelligent" et là, aussitôt, plusieurs s'écrient que c'est un défaut. Je m'empresse de préciser qu'être intelligent, c'est en général considéré comme une qualité et surtout que l'intelligence, on peut la voir partout et pas seulement dans la réussite scolaire... donc, un élève conclut :"Ouais, mais quand même, si on est trop intelligent, c'est un défaut..."Ok, je vois. Je sais que ce qui est "trop" est souvent assimilé à un défaut mais, qu'est-ce qui fait qu'on est "trop intelligent" ?? En fait, dans leur esprit c'est toujours cette insulte suprême qui rôde : être traité d'intello... or, un intello c'est quoi ? C'est quelqu'un qui est "trop intelligent", eh oui... et rien n'est pire que de se faire traiter d'intello. On voit même de bons élèves faire en sorte de rater les interro de façon à ne pas être pris pour cette espèce horrible et infecte que sont les intellos... On finit par ne plus trop savoir ce qui se cache derrière ce mot à force de l'entendre comme une insulte d'ailleurs.

En revanche, un mot a fait l'unanimité dans les qualités c'est "comique"... alors, là, ça c'est de la vraie qualité, en or massif ! Aucun doute là dessus... "Ben ouais, m'dame, c'est cool d'être comique. Au moins on s'marre !" Et là, aucun risque de ne pas trouver d'exemple :le rôle du comique est d'ailleurs toujours attribué dans les classes sauf que bien souvent, pour le prof, le comique de service n'est jamais drôle... puisque le prof n'a pas d'humour, c'est bien connu.

Enfin, il faut que jeunesse se passe comme on dit...

Publié dans Carnet de prof

Commenter cet article

:0095: Maître Po 20/10/2008 00:33

Intello n'a jamais voulu dire intelligent, seulement intellectuel.

Béatrice 20/10/2008 08:54


Certes mais le mépris qu'il y a derrière ce mot fait que pour les gamins c'est la pire des insultes...Or, selon moi, il y a plus grave défaut que d'être un
"intellectuel"... d'autant plus que pour les gosses, est intellectuel celui qui accepte de lire un bouquin par an... ou qui ne passe pas ses nuits sur msn...


Vivien 14/10/2008 10:45

L'intello n'est plus aimé ni respecté, de même que l'homme qui a réussi sa carrière professionnelle et qui a beaucoup d'argent.Pourquoi ? Tout simplement parce que l'on vit dans une époque où l'on cherche à gommer les différences sociales, faute de parvenir à les atténuer, en donnant un semblant d'égalité entre tous les gens. On uniformise le monde pour mieux noyer les différences. En fait, comme on arrive pas à régler les problèmes économiques et sociaux on préfère rendre tout le monde égal dans la pauvreté. Et qui dit pauvreté sociale dit pauvreté intelectuelle. Conclusion : tout le monde doit être "simple" (simplet ?) et donc celui qui a un peu plus de neurones (et d'argent) que les autres, celui qui refuse de succomber à la médiocrité ambiante et qui souhait utiliser son capital neuronal est vu comme un pestiféré... Dans notre société la médiocrité à tous les niveaux est vu comme un refuge, un moyen de ne pas se faire remarquer...Alors, cet intello qui pense le monde, qui refuse de subir le règne du non-dit, qui n'accepte pas la vie comme une évidence, devient l'ennemi à abattre.L'éducation nationale est le vivier de ces médiocrités futures, celles-là même qui dirigeront notre pays plus tard...Oh ! Mince ! Je fais de l'intello là !!! Bouhhhhhhhhh !!! Vite j'arrête, sinon on va finir par se rendre compte que je suis loin d'être stupide...

porphyre 14/10/2008 08:54

Alors, en fait, si on veut être équitable, quand ils disent : c'est trop top, il ne me semble pas que ce soit un défaut, dans leur bouche, et pourtant il y a le mot "trop" dedans....

Line-Ptasy 13/10/2008 23:09

Eh oui et un jour ils seront en mesure de faire la différence entre les qualités et les vrais défauts.

réa 13/10/2008 20:46

moi, ça ne m'a jamais génée d'être "l'intello" ! au contraire ! je trouvais ça valorisant et je ne me souviens pas que l'on m'ait traité un jour d'intello d'ailleurs... ou alors, ça n'étais pas dit comme une insulte.je crois que je vois bien ce que veulent dire ces jeunes... moi, à mon époque (je dis ça comme si j'avais 100 ans !) on appellait ça des "coincés du c**", car souvent, ça allait de paire...