En passant...

Publié le par Béatrice

Je m'aperçois que ça fait 15 jours que je n'ai rien écrit. Quand je n'écris rien c'est soit que je n'ai rien à dire, soit que je n'ai pas trop le moral, soit les deux... Alors, on va dire qu'on est dans le 3e cas. Depuis un petit moment, je ne suis pas très bien dans ma tête et je me laisse bousculer par des idées très noires. Vous allez me dire qu'un blog ça peut aussi servir d'exutoire à ces idées, et vous aurez raison sauf que je n'ai pas envie de les mettre par écrit. Ce sont des choses auxquelles je pense mais que je ne veux pas "matérialiser" ni par l'écrit ni par la parole, sans doute parce que ça pourrait choquer ou même blesser des gens qui passeraient par ici pour se détendre. Peut-être aussi parce que je n'ai pas le courage de les écrire ou de les dire.

J'ai des questions dans la tête, comme tout le monde. Des angoisses. Des craintes. Et tout cela est plus ou moins clair en ce moment. C'est peut-être tout simplement une forme de fatigue aussi. Et puis, des douleurs physiques, des emmerdes (pas graves  mais dès qu'un problème semble s'arranger, un autre survient...)encore et encore qui viennent s'ajouter à ces blessures morales et c'est un cocktail détonnant qui me fait dire que le seul moment  où je me sens mieux c'est quand je dors.

Je n'ai pas envie d'arrêter mon blog mais il est possible que j'écrive moins dans les jours ou les semaines à venir. L'inspiration ne se commande pas et mon anxiété me fait plonger souvent dans le "ça ne sert à rien" qui n'est pas propice à l'écriture ni à l'imagination. Je commence des articles. Je rédige quelques lignes et puis je m'arrête. Je me relis et je me demande à qui et à quoi ça va servir d'étaler tout ça. Donc, j'efface tout et j'attends que ça passe, que je sois capable de revenir et d'écrire vraiment.

J'aurais pu laisser tout en plan, comme ça, sans prévenir, mais je me dis que c'est pas très sympa pour ceux qui viennent me lire régulièrement et qui tombent inlassablement sur le même article depuis des jours entiers. Je n'aime pas quand c'est à moi que ça arrive (même si parfois on n'a pas le choix, évidemment), c'est pourquoi je passe aujourd'hui... simplement pour vous dire que je n'ai pas abandonné le navire... qu'il est simplement pris dans une tempête mais, la Bretonne que je suis devrait éviter le naufrage...

Publié dans Lettres d' être

Commenter cet article

FRED 23/05/2009 17:40

Bonjour Béa,N'étant déjà pas aussi prolifique que toi et c'est rien de le dire, je suis en plus dans une période où je ne trouve pas grand chose à dire également. Il y a aussi beaucoup de moments où je me dis que ce que j'écris n'intéresse personne... et puis, lorsque je me sens mieux : je recommence ! Pour l'instant, c'est ma plus longue période d'abstinence. Oh, ce n'est pas que je ne promène pas sur certains sites, mais reprendre l'écriture... je n'en ai pas l'envie pour l'instant. Je parle ainsi aujourd'hui, mais il se peut que demain... Donc, je te comprends pas ! Bises !

Béatrice 26/05/2009 13:44


On ne peut pas toujours trouver des choses à dire... Enfin, si, certains y parviennent, je ne sais pas comment... Bises et à bientôt.


Marie 20/05/2009 10:42

un coucou pour te souhaiter un bon week-endune pensée pour toiet un bisou ;-)A bientôt

le+majeur 16/05/2009 21:46

quand le moral n'est pas au beau fixe, il est très difficile d'écrire. on n'a l'impression que les mots sont bien loin d'exprimer ce qu'on a tout au fond de soi...je comprends ça je crois.bon courage.et à très bientôt

Indigo 15/05/2009 20:48

Je passe aujourd'hui....te lis... et t'embrasse fort ma Béa...

Armelle 15/05/2009 18:38

Moi , même quand ça ne va pas trop , j'écris quand même sur mon blog , j'ai besoin de me confier , mais c'est peut-être parce que j'ai l'habitude , depuis si longtemps , de me confier régulièrement à un(e) psy , mon blog , c'est un peu pareil ... Je n'arrive pas à rester silencieuse , à me replier sur moi , sinon , c'est que c'est très grave , ça , je le faisais dans le temps , quand je n'étais pas stabilisée . Maintenant , même si j'ai toujours des moments de faiblesse , je suis réconciliée avec l'existence , mais ça m'a pris un temps fou ;))) .Bon courage et bon weekend ! Bizzz