Au fil des chansons (7)

Publié le par Béatrice

Un souvenir plus triste cette fois. Une chanson de Daniel Balavoine intitulée "Ces petits riens" qui me rappelle le décès d'une amie de ma mère, une voisine que j'adorais, l'une des premières personnes qui a pu m'approcher lorsque j'étais petite. En effet, j'étais (et je suis sans doute encore un peu) très "sauvage". En dehors de ma mère, je n'avais confiance en personne. Et quand je dis personne, c'est personne, même pas mon père ou ma grand-mère que je ne devais pas sentir assez "fiables", je suppose.

Ma mère ne pouvait donc me laisser en garde à qui que ce soit. Toutes les tentatives avaient été des échecs sauf avec cette fameuse voisine que nous appelions "Lulu". Un sacré tempérament ! Elle venait souvent chez moi. A l'époque, l'immeuble était encore très convivial, les femmes ne travaillaient pas pour la plupart et dans la journée, il y avait toujours quelqu'un chez quelqu'un d'autre... sans pour autant s'incruster de trop... Un juste milieu très agréable. On savait qu'on pouvait compter les uns sur les autres en cas de soucis. Et donc, ma mère avait commencé à me confier à Lulu. Puis les années ont passé et nous sommes devenues un peu "amies".

Souvent, j'allais chez elle pour chercher du sucre, des oeufs, du lait ou je ne sais quoi et on restait discuter. Parfois, une heure ou deux. Souvent, on s'engueulait gentiment parce qu'elle n'aimait pas Claude François et que moi, à l'époque, j'étais fan folle furieuse (tiens, ça fait FFF, pas mal comme sigle !). Et, pire encore, elle détestait les animaux. Pour elle, avoir un animal était débile, or, j'avais adopté un chat... donc, pour elle, les chats avaient tous les défauts du monde et moi, je les défendais avec ardeur.En particulier le mien, évidemment.

Malheureusement, le cancer, toujours lui, l'a attaquée une première fois... elle s'en est sortie vaillamment... mais, la deuxième attaque lui a été fatale. Saloperie de maladie... Et, un dimanche soir, j'ai appris qu'elle était morte. Le lendemain, j'avais un partiel à la fac. Autant dire que je n'étais pas en super forme... Et cette chanson que je venais de découvrir dans une compil de Daniel Balavoine m'a accompagnée tous ces jours-là... y compris le jour de l'enterrement de Lulu où je n'ai pas voulu aller...

Publié dans Lettres d' être

Commenter cet article

yentl 08/07/2009 22:05

Oserais-je le dire sans qu'on ne s'imagine des choses : c'est drole de jouer avec ta virgule... Je précise pour ceux qui ne l'aurait pas vu qu'il s'agit du hamster sur la droite.Restons sérieux svp...

yentl 08/07/2009 22:02

Je ne connaissais pas cette chanson. Mais, c'est curieux comme par moment une chanson nous donne l'impression d'avoir été écrite pour nous ou la période de la vie qu'on traverse... Triste souvenir mais néanmoins rempli d'une douceur que tu essaies de cacher.Bisous - Yentl