Au quotidien...

Publié le par Béatrice

Il paraît qu'on s'habitue à tout. C'est un peu vrai. Samedi, en ramenant ma mère et ses plâtres, je me demandais comment on allait s'en sortir... Ça paraissait ingérable... et pourtant, depuis, on gère. L'infirmière passe deux fois par jour. Le reste du temps, je m'occupe comme je peux des choses importantes pour que ma mère puisse se sentir pas trop mal. Le problème c'est que les personnes âgées ont du mal à s'adapter à toute situation nouvelle et qu'un petit truc anodin prend des proportions incroyables... Là, c'était l'arrivée du fauteuil roulant qui était vu comme une sorte de démon alors que,le pauvre, il est au contraire fait pour aider... Mais, d'un autre côté, dans un appart, ce genre de fauteuil c'est un peu, comment dire... encombrant...

Lundi et aujourd'hui, ma chef m'a autorisée à rester à la maison pour m'occuper de ma mère. Au départ, je pensais simplement lui dire que je n'irai pas aux réunions qui étaient prévues les deux soirs et puis elle m'a proposé de rentrer... me disant que je serai plus utile ici et surtout que je n'aurai certainement pas trop la tête à faire cours alors que tant de choses restaient à mettre en place encore. J'ai été quelque peu surprise, agréablement bien sûr, de cette attitude compréhensive qui n'est pas si commune de nos jours. Je suis donc revenue et c'est vrai que, concrètement, je ne pouvais pas m'absenter toute une journée, comme ça... Demain, j'ai une heure de cours, donc, ça ira. Jeudi, une aide à domicile va venir le matin pendant une heure... ensuite, je rentre vers 16h donc, j'espère que ça va bien se passer aussi. Vendredi, je ne travaille que la matinée donc, pas de soucis et après, il y a 15 jours de vacances...

Pour le moment, je prends les choses une à une... plus ou moins tranquillement... mais, je n'ai pas le choix, il faut bien que je gère cette crise... donc, pour relativiser comme à mon habitude, disons que ça aurait pu être pire.

Publié dans Lettres d' être

Commenter cet article

Mimi 18/12/2009 21:08


Je ne savais pas que ta mère était dans cette situation en ce moment... suite à une chute?? ou autre chose?? En effet, notre petit quotidien qui se fait par automatisme ainsi que toutes
nos petites habitudes peuvent se transformer en « grosses montagnes » lorsqu'elles sont dérangées par telle ou telle situation comme ici avec ta mère et l'adaptation du fauteuil roulant dans
l'appart. Pas évident au début j'en suis certaine. Et aussi d'accepter cela. C'est un processus et un travail à faire et à accepter avant tout moralement. Ensuite le reste suit... Je vous envoie de
bonnes pensées et j'espère que tout rentrera dans l'ordre pour vous deux. Bisous


Béatrice 19/12/2009 13:12


Oui, elle a fait une chute dans la rue.
Le fauteuil, elle n'aime pas. Et de toute façon, elle ne peut pas le faire rouler seule puisque son bras droit est plâtré aussi... donc, bras droit, pied gauche, c'est pas simple. Le 12 janvier,
elle a rendez-vous pour les radios de contrôle...espérons qu'on puisse la déplatrer. Ça ne résoudra pas tout mais quand même un peu... bisous


le majeur 16/12/2009 17:34


c'est vrai qu'on arrive toujours à s'habituer à tout, mais il faut quand même un peu de temps quand toutes les habitudes du quotidien sont bouleversées...
bon courage à toutes les deux.


Béatrice 16/12/2009 18:24


Merci... on se débrouille comme on peut, tant bien que mal...


Alex 16/12/2009 15:04


Bien souvent ce sont les personnes que l'on pense les moins compréhensives qui nous soutiennent. Et ceux dont on attendait de l'aide restent indifférents..
Bisoux


Béatrice 16/12/2009 18:23


C'est vrai, ça arrive malheureusement souvent que ceux qui nous avaient promis soutien et solidarité soient étonnamment absents... quand on est seul, l'avantage c'est
qu'on n'attend trop rien des autres, au moins on n'est pas déçu.


Yentl 16/12/2009 08:07


En toute chose malheur est bon... dit-on... ici tu peux constater que ta chef est plus compréhensive qu'il n'y parrait finalement. Tu arrives à gérer ça comme un chef (toi aussi LOL) je t'envoie de
gros bisous ainsi qu'à ta Maman et vous souhaite bon courage à toutes les deux.
A très vite
Yentl


Béatrice 16/12/2009 18:21


Oh, comme un chef, je ne sais pas... je fais ce que je peux et je peux peu.


laurence 16/12/2009 00:20


je suis contente que tu arrives a t'organiser car c est pas simple.
j'espère que tu pourras quand meme profiter de tes vacances???
je suis de tout coeur avec toi je t'embrasse ton amie louna