De l'insouciance

Publié le par Béatrice

Je m'en moque, je m'en fiche, je m'en fous, je m'en contrefous même, je m'en tape aussi, je m'en cogne, je m'en balance, j'en ai rien à faire, rien à cirer, à taper ou à battre... et puis les plus vulgaires que je pense mais ne prononce pas... C'est ça que j'aimerais pouvoir me dire... sauf que j'y arrive pas.

Publié dans Lettres d' être

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le majeur 05/02/2011 23:01



c'est tellement plus facile à dire qu'à faire... prendre du recul face aux situations qui nous blessent est nécessaire, vital, mais tellement difficile !


 


bon courage !



Béatrice 06/02/2011 16:37



Oui, c'est difficile... et même quand on nous conseille de laisser tomber, de ne pas se rendre malade pour certaines choses, on n'y parvient jamais vraiment.



tanki 05/02/2011 20:44



Formerons-nous un club ? Bon dimanche à toi ;) !!!



Béatrice 06/02/2011 16:35



Je sais pas pour le club... Si ça permettait de relativiser, oui, ça pourrait être sympa... on l'appelerait "les insouciants anonymes" !



Axel 05/02/2011 19:20



Je n'y arrive pas non plus... C'est grave, Docteur ?


Il me semble que certains non seulement le disent sans effort, mais réellement le peuvent avec naturel. Mais, non, je ne les envie pas. En tout cas, je ne les envie ni ne les admire en aucune
autre circonstance, alors pourquoi vouloir leur ressembler sur ce point-là ?


Et puis, la preuve est faite : on tombe tout de suite dans la grossièreté quand on veut "s'en moquer" et être entendu, alors...



Béatrice 06/02/2011 16:36



Pas faux oui... quelqu'un que j'aime bien a dit un jour que lorsqu'on est insouciant, on est bête car on ne peut être insouciant que dans la mesure où il n'y a pas de soucis à se faire.



souricette 03/02/2011 14:58



Oh qu'est-ce que ça fait du bien !... Même si cela ne fait pas tout, ça soulage j'imagine.


Oser dire que l'on s'en fout n'est pas forcément bien vu, car suivant les circonstances, c'est faire preuve d'indifférence, de superficialité, d'égoïsme.... Oser dire que l'on s'en fout c'est
arrivé à prendre un peu de recul par rapport à certains évènements, par rapport à ce qui nous entoure... Oser dire que l'on s'en fout, c'est arrivé à se détacher de certains problèmes, arriver à
relativiser...


Oser dire que l'on s'en fout.... pas toujours facile... non !



Béatrice 03/02/2011 20:20



C'est surtout parvenir à s'en foutre qui est difficile. Après, oser le dire, si c'est vrai, oui, ça fait parfois mauvais genre... et puis ça dépend pourquoi aussi.



z... 03/02/2011 12:09



Tout pareil, il m'arrive d'espérer être plus insouciant, être moins touché par certaines choses... Pas évident.



Béatrice 03/02/2011 20:19



Non... je ne sais pas comment on fait... à moins que dans la réalité personne ne le fasse réellement et que tout ne soit que façade...