Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Publié le par Béatrice

Dans la série, "les cons sont partout", une anecdote qui m'est arrivé hier et qui m'a bien énervée. Je sortais de mon hypermarché favori et me dirigeais vers un autre magasin. J'avais un peu l'esprit ailleurs, je le reconnais.Pas trop la forme. J'errais dans cette zone commerciale pour me changer les idées et éviter de rentrer chez moi trop tôt. Or dans les zones commerciales immenses comme celle-ci, on a parfois des doutes pour savoir où tourner ce qui fait qu'à un premier rond point, je n'ai pas mis mon clignotant. Ensuite, c'était la première à droite mais j'avais oublié donc, pareil, je tourne sans mettre le clignotant. Ok, deux fois de suite c'est beaucoup et moi-même ça m'aurait fait pester contre moi si j'avais été derrière.

Une fois garée sur le parking, un vieux avec une grosse bagnole se gare près de moi. Nous sortons donc de notre véhicule respectif en même temps et là, il me lance :"Y'a aucun clignotant qui marche sur votre voiture ?"Evidemment, je comprends que c'est une fine allusion au fait que je n'avais pas clignoté les deux virages précédents. Ma mère qui était avec moi et qui ne voit jamais le mal nulle part me dit de vérifier si mes clignotants fonctionnent. Je lui réponds: "t'inquiète, ça amrche, Môssieur veut juste me faire comprendre que je n'ai pas mis mon clignotant avant". Et l'autre qui dit "Oui, vous avez tourné deux fois devant moi et jamais de clignotant." Il me cherche l'autre... c'est pas le jour. Je rétorque :"Oui, c'est dangereux mais on a le droit à l'erreur me semble-t-il..."... Il ne répond rien. Tant mieux. Connard. Et une fois arrivés dans la boutique, nous étions tous ensemble : moi, ma mère, lui, sa femme... J'entre en premier, lui derrière. La bonne femme de l'accueil dit "Vous êtes ensemble." et là, moi, glaciale "Ah non, pas du tout."... Grrrrr, il m'a énervée ce con.

De quoi je me mêle ? Oui, c'est pénible de tomber derrière quelqu'un qui ne met pas son clignotant mais ça va, faut arrêter... Il ne me connaît pas. Il m'a suivie pendant les 50 seuls mètres où j'ai commis deux erreurs alors qu'en général, je pense sincèrement ne pas en faire plus que de raison. Et ce Môssieur là, il ne commet jamais d'erreurs ? Il ne se plante jamais ? Il est parfait ? Ouais, c'est ça... On y croit...

Publié dans Coups de gueule

Commenter cet article

Picardine 12/11/2009 22:14


Vraiment il n'avait rien d'autre à dire ce Monsieur , il est quand même gonflé de faire une réflexion comme ça, il cherchait qq un pour passer ses nerfs, ou alors s'emmmerde tellement qu'il trouve
prétexte pour emmerder les autres.
@+


Béatrice 13/11/2009 19:19


On se demande vraiment... et puis, qu'est-ce qu'il croyait ? Que j'allais lui présenter des excuses ?


Jacques l'Ardéchois 11/11/2009 21:14


A force de les côtoyer nous finissons par le devenir... c'est désolant...
 


Béatrice 13/11/2009 19:22


Oui, mais après tout, ils sont peut-être plus heureux ?


le majeur 10/11/2009 19:20


à la lecture de ton article, je me rend comte qu'une seule question me vient en tête : depuis quand les vendeuses à l'entrée d'un agasin demandes aux gens s'ils sont ensemble ? ... c'est assez
efrayant !


Béatrice 11/11/2009 13:22


Euh, non, ben en fait, j'aurais pu préciser qu'il s'agissait d'une opération portes-ouvertes d'une entreprise de fenêtres, volets... tout ça


yentl 09/11/2009 12:22


Que celui qui n'a jamais peché te jette le premier clignotant...
Belle illustration vidéo, j'adore !!!
Bisous - Yentl


Béatrice 09/11/2009 15:07


Ben oui, voilà, exactement...


LUEUR 08/11/2009 23:28



Ca sent le vécu tout ça ...
Lueur