Pas le coeur à la musique

Publié le par Béatrice

Cette semaine, pas de musique à coeur ouvert pour moi... Vaut mieux pas que j'ouvre mon coeur, ce qui en sortirait n'est pas beau à voir...

 

Ce matin, je faisais une leçon de vocabulaire avec mes élèves... on travaillait sur les qualités et les défauts et sur le thème de la traitrise, plus particulièrement... Vaste sujet, hein... Et, à un moment, il fallait classer des noms selon que ce sont des qualités ou des défauts... et une élève me dit :"Honnêteté, c'est une qualité mais quand même ça peut aussi être un défaut, non ?"... Sur le moment, je lui réponds qu'en théorie, presque toutes les qualités peuvent devenir des défauts dans la mesure où elles sont "trop".

 

En effet, c'est finalement un défaut d'être "trop généreux", on passe pour une poire... d'être "trop gentil" on passe aussi pour une poire, ou une pomme si vous voulez changer de fruit... si on est "trop sage", ça en devient douteux, presque pathologique... Moi, j'ai été "trop confiante" récemment... Dans ma vie personnelle, sans doute, mais aussi, mais surtout dans ma vie professionnelle. Et tout se casse la gueule... et je regarde tout se casser la gueule, sans rien dire... soit parce que je ne sais pas que dire (il y a des moments, comme ça, où les mots manquent) soit parce que je n'ose rien dire... allez savoir...

 

Et l'honnêteté dans tout ça, hein ? J'en fais quoi ? Est-il possible d'être "honnête" sans être aussitôt "trop honnête" ? A quoi cela nous expose-t-il ? J'me demande... Alors, j'ai envie de dire à mon élève de ce matin que l'honnêteté, dans un monde parfait, ce serait une qualité indéniable, une immense qualité même! Mais dans le monde où nous vivons...

Publié dans Lettres d' être

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Axel 03/02/2011 19:51



Du monde comme il va... En troisième, un camarade avait dit de la même façon à notre professeur de français que l'honnêteté n'était pas une qualité puisqu'elle attirait plus souvent les ennuis
que l'hypocrisie.


Je n'étais pas d'accord à cette époque à présent lointaine, et ne le suis toujours pas.


Bien sûr, parfois je suis assez désespérée - ou très en colère selon les jours - de voir des gens hypocrites, égoïstes, et surtout grande gueule, obtenir ce qu'ils veulent sans coup férir. Mais
très vite je réalise à quel point ils me révulsent : je ne veux à aucun prix leur ressembler, et je sais bien que même si nous sommes plus discrets, nous sommes loin d'être seuls. Ça c'est
rassurant...



Béatrice 06/02/2011 16:38



Comme nous sommes plus discrets, nous avons forcément l'impression d'être seuls mais, à lire des blogs, on s'aperçoit que nous sommes assez nombreux.



Mimi 31/01/2011 14:59



Ce que je retiens de ton article « Sur le moment, je lui réponds qu'en théorie, presque toutes les qualités peuvent devenir des défauts dans la mesure où elles sont "trop".
»  entièrement d'accord !



Béatrice 31/01/2011 18:05



Comme tout ce qui est "trop" en fait.



Moi.S 31/01/2011 14:44



Je suis entièrement d'accord avec toi, l'honnêteté ne paie pas toujours mais c'est un état d'esprit, c'est en nous et c'est comme ça.


Alors même si parfois elle nous fait tomber bien bas, si elle entraine certaines conséquences, voir des conflits, tant pis, mieux vaut être honnête même dans la société dans laquelle nous vivons
parce que d'une part, l'inverse serait aller contre nos convictions et d'autre part, j'en suis convaincue, l'honnêteté finit toujours par vaincre.


Personnellement je préfère pouvoir me regarder sans honte devant une glace, dire ce que je pense, faire comme je pense être le mieux et rester en accord avec moi-même.


Il est évident qu'aujourd'hui nous sommes une "espèce" en voie de disparition mais la situation se retournera un jour ou l'autre !!!


Bisous.



Béatrice 31/01/2011 18:05



Un jour ou l'autre... hum, je me demande si un jour la situation a été bonne pour les honnêtes gens, comme on dit... je ne suis pas sûre que dans l'histoire on trouve une période favorable.
Bisous.



Cyprien Luraghi 30/01/2011 17:47



Bonjour,


 


Connaissez-vous l'autre visage de Ava du blog "connais-toi-toi-même" sur OB − Évelyne Bourgoise − ? Lisez donc :


 


 


http://sd-16847.dedibox.fr/sites/blogacyp/wordpress/index.php/2011/01/14/le-meur-bourgoise-ravage


 


http://unpetitcoucou.over-blog.com/article-a-mes-nouveaux-lecteurs-65038534-comments-50.html#comment75540242


 


 


Désolé pour l'intrusion et bonne journée à vous !


 


Cyp Luraghi



FRED 30/01/2011 06:28



J'ai souvent vécu ce type de situation où à un moment, je me suis dit que j'avais été trop "quelque chose" et que j'en étais mal récompensé. Mais je préfère... et de loin... passé pour un naif,
un idiot... que de renoncer à ma nature profonde. Encore plus, depuis que j'ai dépassé la cinquantaine. J'en ai de moins en moins à "foutre" de ce que l'on peut penser de moi, et je continue mon
chemin. Meme si je suis le dernier à réagir de cette façon. Et que ceux qui se moquent, continuent leur route... A présent, je suis plus fort et ces critiques ne m'atteignent plus !



Béatrice 31/01/2011 18:04



J'aimerais avoir cette force.