Passionnément qui ? Passionnément quoi ?

Publié le par Béatrice

Pourquoi "Passionnément...Toi" ? C'est une question fort pertinente que m'a posée mon ami Julien ce matin. Et j'ai répondu, en partie... parce qu'en fait, il y a plusieurs étapes. D'abord, je lui ai expliqué qui est ce "Toi" (ou plutôt qui c'était au départ) mais, ça ne suffit pas à comprendre pourquoi c'est ce titre que j'ai donné à mon blog et pourquoi, surtout, je le conserve bien qu'il ne soit effectivement pas trop en rapport avec le contenu du blog.

 

Donc, "Toi", à la base c'était Claude François. Quand je dis à la base c'est il y a 25 ans... A l'époque, j'écrivais des poèmes, plein... Un chaque jour voire plus. Et mon inspiration, toujours à l'époque, c'était Cloclo... Je l'aimais passionnément comme on peut aimer un artiste quand on est ado et qu'on est, par ailleurs, pas très intégré dans la société...

 

Au départ, mon "recueil" de poèmes s'appelait "Le cœur en délires". Me demandez pas pourquoi, je sais pas trop. J'avais trouvé ça bien sans doute. Sauf qu'après, vers 16/17 ans, j'ai changé le titre et, surtout (et là, Julien, si tu me lis, c'est un détail capital) j'espérais être publiée. J'étais persuadée d'avoir du talent et je me disais que mes textes devaient être publiés parce que je rêvais de devenir écrivain et à cause du côté excessif qu'on peut avoir à cet âge, j'étais sûre d'y parvenir, un jour ou l'autre et d'avoir le talent pour ça (la mesure et l'adolescence, ça fait deux !)

 

"Passionnément... Toi" est donc le recueil de poèmes que j'ai envoyé à diverses maisons d'édition (y compris des trucs à compte d'auteur dont on m'a heureusement dit de me méfier, parce que, là, évidemment, j'aurais pu publier... mais en payant très cher). Ce titre, j'y avais réfléchi longtemps et je l'avais trouvé bien pour mes petits textes qui, à cette époque toujours étaient consacrés à Cloclo. Nous étions entre 1987 et 1992 en gros...

 

En 1992, licence de lettres, études d’œuvres littéraires passionnantes. Mon idée de me faire publier était toujours dans un coin de ma tête... Je continuais à écrire bien que mon inspiration ait quelque peu évolué vers une sorte d'écriture presque automatique et surtout vers le sens de l'écriture en soi... Pourquoi écrire ? Pour qui ? Pourquoi ce mot plutôt qu'un autre ? Bref, j'écrivais sur l'écriture (j'ai rien inventé, on avait vu ça en cours et ça m'avait intriguée). Et j'avais toujours mon titre "Passionnément...Toi" que je trouvais toujours accrocheur parce que, à ce moment-là, le "Toi" mystérieux c'était toujours un peu Cloclo mais c'était aussi l'écriture elle-même qui prenait une énorme part dans ma vie... J'écrivais dès que je le pouvais, toujours un texte par soir à peu près... avec, en arrière-plan, toujours, cette envie incroyable d'être publiée.

 

Bon, les années ont passé... J'ai commencé à bosser parce qu'il fallait bien faire quelque chose de "réaliste" et j'ai un peu délaissé l'écriture... Ma passion pour le "pourquoi écrire ?" aboutissait de plus en plus à "ça ne sert à rien" donc, j'ai arrêté entre 1998 et 2006. Et, là, j'ai découvert les blogs et toutes les possibilités qu'ils offraient... en particulier celle d'être lue ! Et, au départ, au moment de la création de ce blog, à quoi ai-je pensé ? A mettre mes poèmes de "Passionnément... Toi" en ligne, évidemment ! C'était l'occasion tant attendue de les rendre publics, ce dont j'avais toujours rêvé... Je n'ai pas envisagé de modifier ce titre puisque j'y tenais par rapport à tout ce que j'ai expliqué plus haut... et surtout, donc, il ne devait y avoir dans ce blog que mes poèmes... sauf que ça ne s'est pas fait comme ça... et que je n'ai publié que quelques textes du recueil d'origine.

 

A force de lire d'autres blogs et de constater tout ce qu'on pouvait réaliser sur ce type de support, je me suis prise au jeu et j'ai commencé à écrire des articles divers et variés qui, au début, avaient un vague rapport avec les poèmes et puis, de moins en moins, voire plus du tout... Alors, pourquoi, aujourd'hui alors que je change de plateforme, ai-je conservé ce titre ? C'était un peu l'interrogation de Julien aussi... Eh bien, pour toutes ces raisons et en particulier parce que c'était CE titre que j'avais toujours rêvé de voir en "lumière", d'une façon ou d'une autre. Je ne serai jamais publiée mais au moins, mes textes (en tout cas certains) allaient "exister" pour d'autres personnes. Et puis, après, c'est devenu un peu aussi une sorte de "marque de fabrique"... Les gens qui me suivent, mes lecteurs réguliers, savent que "Passionnément...Toi" c'est chez moi et donc, changer c'était aussi prendre un certain risque... un peu comme si on enlevait le grand M d'un certain fast-food quoi...

 

Enfin, je suis quelqu'un de fidèle. L'attachement à quelque chose ou à quelqu'un n'est pas un vain mot ou une vague idée... Je suis attachée à ce blog et à son titre comme je suis attachée à l'appartement où j'ai grandi, à certains objets de mon enfance ou à des chansons par exemple... Donc, ce titre, bien choisi ou pas, adapté ou non, je n'imaginais pas en changer parce que même, le nom de domaine, c'est à ce titre-là que je voulais le donner... parce que c'est un peu mon "bébé", parce qu'il fait partie de moi et parce qu'à tort ou à raison, j'y tiens. C'est aussi pour ça que les changements futurs d'OB m'ont fait peur et que j'ai préféré assurer mes arrières et donc protéger le contenu de ce blog parce que je n'imagine pas que tout ou partie puisse être perdu...

 

Voilà donc pour l'explication du titre et des raisons qui expliquent que je n'en change pas même s'il ne colle pas tout à fait aux sujets abordés désormais. Un jour, peut-être, je passerai à autre chose, un autre blog, un autre recueil de poèmes ou un autre type d'écriture... sait-on jamais... Mais, en attendant "Passionnément.. Toi" restera toujours quelque part sur la toile et dans mon cœur... et, qui sait, peut-être un peu aussi dans celui de quelques lecteurs...

Publié dans L'univers des blogs

Commenter cet article

z... 09/07/2012 11:58


"Un peu blonde", tu m'intéresses :o)


 


Dis donc, tu nous dis tout dans cet article même si tu avais déjà évoqué un peu cela sur ton blog.


Au fait, Claude François n'aurait-il pas fait un peu d'ombre aux autres hommes que tu aurais pu croiser dans ta vie ?


 


Mais quels sont les changements sur over-blog que tu sembles craindre ?

Béatrice 11/07/2012 16:26



Pour ce qui est de l'ombre que Cloclo aurait pu faire, encore faudrait-il que des hommes se soient présentés... Il y en a eu 2... Un qui ne m'aimait pas et un que je n'aimais pas.


Quant aux changements que je crains, c'est juste la perte d'une partie du blog... qu'au final on ne récupère pas tout le blog ou incomplètement. Je ne sais pas ce que ça va donner au juste alors,
je prends les devants. Et, pour ce qui est des modifications de design, ekleblog est tellement plus simple que ça permet de changer plus souvent. De plus, on peut mettre un mot de passe, si
nécessaire et bloquer certains intervenants incongrus si on le souhaite.



José 08/07/2012 16:27


Ça a marché avec l'autre adresse !

Béatrice 08/07/2012 16:30



Oui je viens de voir !



José 08/07/2012 16:20


Non, mais il m'est déjà arrivée la même chose chez Clio, même marque de blog...


Je vais tester mon adresse hotmail alors

José 08/07/2012 16:12


Toujours rien...

Béatrice 08/07/2012 16:13



Je t'ai renvoyé la demande... ça n'aurait pas aterri dans tes indésirables ?



Armand 08/07/2012 15:58

Chère Béatrice, Pour combiner ton désir d'avoir un lectorat important, un budget nul et de mettre le tout sur un blog sympa, tu pourrais mettre en alternance avec tes poésies, une sorte de
feuilleton. Je pense au journal de Max qui eut son heure de gloire. http://www.lejournaldemax.com/ Ce fut le record absolu et l'auteur arriva même à en faire un livre qui se vendit très bien
(plusieurs centaines de milliers d'exemplaires, je crois). Evidemment, des recueils de poésies, du style de ceux d'Albert Samain, gardent des diffusions confidentielles, quel que soit le talent de
leurs auteurs... Je garde encore de lui, en mémoire "Le plus grand crime de la société est d'avoir rendu l'amour honteux" que j'ai lu il y a plus de cinquante ans... et pourtant, je ne suis pas un
"littéraire", mais un "scientifique"! Amitiés

Béatrice 08/07/2012 16:11



Le feuilleton, oui, j'y avais pensé un temps mais, pareil, ça demande un certain talent que je ne pense pas avoir... Des petits articles comme ça, par ci par là, oui, c'est dans mes cordes... le
reste, je ne sais pas trop... Et la poésie est de toute façon assez confidentielle, quoiqu'on dise.