Pfffff

Publié le par Béatrice

Aujourd'hui en cours, contrôle sur Le Roman de Renart (texte bien français, ancré dans la tradition chrétienne et tout et tout) et au milieu de tout, un élève demandet ce qu'est un "pélerinage"... Réponse d'un autre :" Ben c'est quand tu vas à la Mecque"... Pourquoi la religion musulmane est-elle aussi intégrée, surtout chez nous, ici, où nous sommes encore une région assez fidèle à nos racines... Les media je suppose... Alors, si on parle aux élèves de faire un pélerinage à St Jacques de Compostelle, ils trouvent ça débile, ridicule, crétin comme tout ce qui concerne la religion catholique... en revanche, la Mecque, c'est tip top au poil, aussi "in" que face de bouc et autres trucs djeuns... eh bé... ça me dépasse...

Publié dans Carnet de prof

Commenter cet article

pentaesilae 25/02/2011 20:52



Que dire de plus?


Nous vivons dans un monde de mode et d'uniformisation.


Il est bien plus facile de rejeter toutes nos racines en bloc, histoire d'étre "comme tout le monde" , ou du moins de les ignorer, surtout lorsqu'on est ado. On cherche à s'intégrer à la
majorité.


Malheureusement effarant ... Ca peut ne rester qu'une courte étape vers l'émancipation, regarde les parents, et tu sauras tout de suite, hélas.



z... 20/02/2011 21:59



Effectivement pour quelle(s) raison(s) est-ce ainsi ? 


Le pélerinage à la Mecque est un incontournable de la religion musulmane. Celui à St-Jacques sans doute un peu moins.


Autre hypothèse, il y a aujourd'hui moins de "folklore" autour de la religion chrétienne qu'autour de la religion musulmane ce qui fait que la religion musulmane est plus "visible".



Armelle Manac'h 19/02/2011 13:04



Effectivement , ça devient grave ... Ils connaissent mieux la religion musulmane que la religion catholique qui , même si l'on n'est pas croyant , fait partie de nos racines et de notre
culture .



Armide+Pistol 17/02/2011 18:51



Les modes passent et trépassent, mais les religions, selon mon humble point de vue, semblent avoir toujours mené à des guerres.