Poésie d'enfance

Publié le par Béatrice

Il y a un moment déjà, je vous avais dit que j'avais écrit un poème... Bon, c'est ma passion, enfin ça l'a été... et puis, j'ai arrêté mais, de temps à autre, lorsque ça me reprend, c'est avec un réel plaisir que je me laisse aller à rédiger quelques vers. Voici donc le dernier en date... Il s'agissait (oui, le thème était imposé parce que c'était un concours) de parler d'enfance. Ça m'a inspiré ceci :

 

 

La vie n’est pas un jeu d’enfant


Tout n’y était pas rose certainement


Sous le lit se cachaient des monstres effrayants,


La nuit elle-même m’emportait bien trop loin


Trop loin dans l’avenir, à compter les années,


Imaginant le pire.


Comment mon univers si douillet, si tranquille


Se transformerait-il, bientôt, en enfer solitaire ?


L’impression qu’un matin, il ne resterait rien de tout ce paradis.


Je me  noyais dans ces divagations


Et me perdais en extrapolations.


Déjà les autres me faisaient peur


Déjà je les fuyais


Mais je faisais semblant… déjà…


Il ne fallait rien dire, alors je ne disais pas


Il fallait bien mentir…


Pour ne pas inquiéter, pour ne pas faire d’histoires


Je me suis effacée


J’étais sage et gentille, une enfant si parfaite…


Jamais d’excès, jamais de cris, et pas de larmes


Pas de questions et pas de drames…


Qu’on m’oublie… je suis raisonnable et sage


Une image…


Dans mon coin j’observais mais je ne disais rien.


Je suis devenue moi à force d’illusions,


De silences et de mensonges.


Et j’ai grandi enfermée dans mes songes,


Effrayée par la vie mais toujours en secret,


Pour ne pas inquiéter, pour ne pas faire d’histoires…


Image de  l’enfance, mirage du bonheur


Souvenir émouvant qui fait peur dans le noir.

 


Publié dans Lettres d' être

Commenter cet article

Corine Caporlan 17/05/2012 23:07


et merci d'avoir répondu.

Corine Caporlan 17/05/2012 18:00


Bonjour,


Il n'y a qu'une chose que je trouve, si je puis me permettre susceptible de pouvoir être amélioré sur ce blog c'est la couleur des caractères sur le sable (titre et texte) On lit mais, ça
pourrait être plus tranché comme couleurs ?


Ce poème m'a rappelé bien des choses et je vois que l'on a parfois l'impression de vivre des peurs uniques qui ne le sont pas. Que de points communs en ces lignes... Ca fait beaucoup de
bien. 


Moi aussi, je te remercie de ce partage.


Bel après-midi


Corine


 

Béatrice 17/05/2012 19:18



Oui, pour la lisibilité, je sais qu'il y a un souci et il faut que je m'en occupe... je vais essayer de modifier les choses mais c'est long et assez fastidieux donc, ce sera plutôt pour les
vacances !


merci pour tes commentaires !



José 01/05/2012 21:49


Je ne connais rien en poésie mais je trouve ça très beau

Béatrice 01/05/2012 21:52



Merci



Yentl 01/05/2012 21:35


C'est vraiment très beau et très personnel, merci du partage
Bisous

Béatrice 01/05/2012 21:52



Merci... personnel, oui, forcément, la poésie l'est toujours un peu ou beaucoup.