Tout est dans la réciprocité...

Publié le par Béatrice

savoir-aimer.jpgPetite réflexion du week-end au sujet des relations humaines, tellement difficiles... Il y a les gens qu'on aime et qui nous aiment, là, tout va bien... Ensuite, ceux qu'on n'aime pas et qui nous le rendent bien, pas de souci non plus. Ou bien ceux dont on se moque bien et qui se moquent bien de nous : l'indifférnce réciproque nous convient pas mal. Après, il y a ceux qu'on a aimé mais qu'on n'aime plus et puis ceux qu'on n'aime pas encore mais qu'on aimera.

 

Et puis, ça se complique lorsqu'il y a ceux qu'on n'aime pas mais qui nous aiment. On ne peut pas leur dire qu'on ne les aime pas. On le leur fait certainement sentir, d'une manière ou d'une autre. Autre complication : ceux qui devraient nous aimer mais qui ne nous aiment pas et réciproquement : on devrait les aimer mais on ne les aime pas. Et le pire selon moi : ceux qu'on aime et qui ne nous aiment pas. C'est à ceux-là que je pense le plus souvent. Comment faire pour me faire aimer des gens qui, ostensiblement ou non ne m'aiment pas alors que moi je les aime ? Qu'est-ce qui fait que le courant ne passe pas ?

 

Dans ces cas-là, souvent, je me rends un peu ridicule parce que j'essaie, comme une gamine, de me faire apprécier, par divers moyens à ma disposition... en vain. Alors, bien sûr, les gens auxquels je pense ne me disent pas qu'ils ne m'aiment pas mais je le ressens, d'une manière ou d'une autre. Ils me parlent, m'écoutent parfois mais voilà, ils ne m'apprécient pas. On ne peut pas plaire à tout le monde, ça c'est certain mais c'est frustrant. Aussi frustrant que pour ceux qui m'aimeraient sans que je les aime, évidemment. Je peux moi aussi faire à certaines personnes ce que d'autres me font à moi...

 

Je ne m'exclus de rien dans cette réflexion.Il est même possible que des gens m'apprécient et que je les ignore sans me rendre compte qu'ils m'apprécient et que donc, je fasse exactement ce que je "reproche" (dans le fond, c'est pas vraiment un reproche parce que c'est quelque chose d'inconscient qu'on ne contrôle pas) à ceux que j'aime et qui ne m'aiment pas...

 

Ce qui est amusant c'est que souvent, au premier abord, j'aime ou j'aime pas, comme on dit... Je ne dis pas que c'est immuable, bien sûr... heureusement ! Mais, bizarrement, il y a des gens que j'aime comme ça, spontanément... Et, c'est ceux-là qu'ensuite j'essaie de "séduire" pour faire en sorte qu'ils m'aiment aussi si j'ai senti que c'était pas réciproque. Mais, malheureusement, ça ne fonctionne pas comme ça ! Simplement parce que, de leur côté, ils ne m'ont pas aimée tout de suite... m'ont détestée ou trouvée insignifiante et n'ont pas envie de poursuivre... Donc frustration, questions, doutes, angoisses... que faudrait-il que je fasse pour qu'il/elle m'aime bien et comprenne que je l'aime bien ? Et la réponse est : rien parce que c'est juste comme ça... ils ne choisissent pas de ne pas m'aimer tout comme je n'ai pas choisi de les aimer...

 

Et vous allez rigoler mais c'est un sentiment qui m'arrive souvent aussi sur le net, avec certains blogueurs. Je vais les lire et j'apprécie réellement ce qu'ils écrivent. Alors, je poste des commentaires et parfois j'ai des réponses... parfois pas. A côté de ça, je vois les échanges que ces mêmes blogueurs ont avec d'autres que, visiblement, ils aiment bien et j'aimerais faire partie de cette "bande", ou plus simplement, j'aimerais devenir une lectrice que le blogueur ou la blogueuse aime bien... Je soigne donc mes commentaires, j'en poste souvent mais, là aussi, en vain... Mais, là aussi c'est possible que je fasse la même chose à certains de mes lecteurs, je ne dis pas le contraire ! Peut-être qu'il y a des gens qui postent ici et qui trouvent que je suis distante avec eux alors que je le suis moins avec d'autres.

 

Bref, on n'y peut pas grand chose de toute façon... C'est ce qu'on appelle les "atômes crochus" et ceux-là, on les a ou on ne les a pas et si on ne les a pas, pas la peine d'insister je crois...

 

ps : j'ai employé à plusieurs reprises le verbe "aimer"... Vous aurez bien sûr tous compris qu'il ne s'agit pas d'amour ! Je ne suis tombée amoureuse d'aucun blogueur ni d'aucune blogueuse !

Publié dans Lettres d' être

Commenter cet article

Armand 13/11/2011 08:45


Chère Béatrice, Les sentiments d'"amour" sont souvent mêlés avec de l'admiration pour un talent particulier, avec de la pitié (je pense à certains incultes et fiers de l'être ou encore à des
intérêts en des partis politiques). Et si des sentiments irrationnels (jalousie du succès, aspect physique, âge) s'en mêlent, on n'est pas sorti de l'auberge! Comme tu dis, on est tous
différents... Par exemple,une brute ou un pédophile ne m'intéressera jamais, fut-il cinéaste, chanteur, politicien ou économiste quels que soient ses talents dans son domaine. Amitiés Citation:
"Avec un bâton le bon devient méchant, et le méchant pire." (Cervantès)


Béatrice 13/11/2011 12:50



Mais si on enlève son bâton au méchant, devient-il bon ?


Je pense aussi qu'il y a des "amours" intéressées parce que la nature humaine est ainsi faite. C'est vrai que parmi les gens qui me frustrent parce qu'ils ne "m'aiment pas", il y en a que
j'admire évidemment... mais pas que ça.


Bon dimanche Armand


Amicalement



Véro 13/11/2011 08:41



Moi j't'aime bien :) pourtant je viens pas souvent mais disons que j'aime bien le ton de tes billets et ce que tu sembles être. Mais je pourrais faire partie des gens qui semblent ne pas
t'apprécier parce que si tu mets un commentaire sur un de mes blogs il se peut qu'il reste sans réponse selon le blog sur lequel tu écris parce que mis à part sur mon blog d'over-blog, je ne
réponds pas à tout le monde. Par manque de temps, par manque de visite sur mes propres pages aussi. Mais ça ne veut pas dire pour autant que je ne t'apprécie pas.


Je crois qu'en matière de blog il faut pas trop se faire de bile avec les réponses à nos commentaires ou non. Mais je te comprends parfaitement parce que je ressens la même chose que toi quand
j'écris sur un blog et qu'on ne me répond pas. C'est pour cela aussi que j'ai laissé tomber les blogs où il y a des dizaines voir des centaines de commentaires. Je passe à chaque fois inaperçue.


Quant à aimer et se faire aimer des personnes que l'on cotoie dans la vie, c'est d'une complexité absolue. Qu'est-ce qui peut faire qu'on aime une personne qui ne nous apprécie pas ? Je sais pas.
Mais comme toi j'aimerais bien comprendre :)


Allez, bon dimanche à toi !


:0010:



Béatrice 13/11/2011 12:54



Merci ! En même temps, tu sais, je ne réponds pas non plus systématiquement et je ne poste pas toujours même sur les blogs que j'aime bien. Je ne suis pas irréprochable et les gens peuvent aussi
se méprendre sur moi !


 



Charly... 12/11/2011 17:07



Et devine qui vient te faire un petit coucou ?... Oui, en lisant la fin ou la provenance tu vois bien que les vieux amis sont toujours là! Cela fait si longtemps ! Tu es la première que je viens
revisiter. Je le fais avec grand plaisir comme dans le bon vieux temps.


Très intéressant ton  billet du jour ( comme d'habitude d'ailleurs). Je comprends cette problématique. Je pense qu'on l'a tous expérimenté un jour ou l'autre. Ta conclusion est toutefois un
peu rapide. Bon l'article n'est pas court non plus, je conçois que tu veuilles en finir. Je me suis fais une philosophie de vie, avec ma maigre expérience: essaye de nouer des relations sans
forcer la manoeuvre, si l'atome n'est pas crochu, ce n'est pas la peine d'insister. Je ne voudrais pas dans mon cercle d'amis des personnes qui ne m'apprécient pas plus que ça. Comme dirait un
proverbe espagnol que je tenterais de traduire: "L'eau qui n'est pas bonne à boire, laisse-la couler".


Y aurait-il une petite place dans ton cercle à toi, pour une vieille connaissance comme moi ?


Charly...



Béatrice 12/11/2011 19:22



Tiens tiens ! Je ne t'ai pas oublié en tout cas ! En fait, oui, tu as raison et moi non plus je ne veux pas de quelqu'un qui ne m'apprécierait pas dans mon cercle mais, il y a des gens que
j'aimerais bien dans mon cercle si un jour ils finissaient par l'apprécier lol C'est un peu compliqué.


Tu es toujours le bienvenu ici ! Merci de ta visite qui me fait très plaisir !