Un peu lassant...

Publié le par Béatrice

les-profs.jpgQuand j'étais jeune, à l'école, si ma mère avait vu que dans mes cahiers il n'y avait que des bouts de phrases, des mots par-ci par-là, des gros blancs, des ratures, des fautes d'orthographe par centaines, elle m'aurait demandé ce que je faisais en cours au lieu de copier correctement ce que les profs écrivaient au tableau... L'autre jour, lors de la réunion parents-profs de début d'année, celle où chacun montre sa tête afin que les parents sachent à quel "monstre" leurs enfants ont affaire, une mère me demande pourquoi je n'écrivais pas correctement le cours au tableau... que le cahier de son fils c'était du grand n'importe quoi... Juste avant, je venais d'expliquer à ces braves gens que leurs gamins avaient une attitude très laxiste face au travail et que recopier la leçon au tableau n'était pas une évidence pour eux... Le sous-entendu c'était que moi, le prof, j'écrivais n'importe quoi et que donc son pauvre chéri ne faisait que subir cette incompétence notoire... Comment n'a-t-elle pas eu l'idée toute seule que c'est simplement parce qu'il avait la flemme de copier réellement ce que j'écrivais ???

 

Pourquoi cet a priori quasi systématique du prof qui a forcément tort ? Oui, quelquefois, certainement, comme tout le monde... mais on a tous été élèves et on a tous essayé, un jour ou l'autre, de tromper nos parents en mettant tout sur le dos du prof : "il n'a pas dit, il a mal écrit, il a oublié, il ne m'aime pas, toute la classe a raté, le prof avait mal expliqué, il met des notes au pif... ". On ne manquait pas d'imagination pour convaincre nos parents de notre bonne foi lors d'une punition ou d'une sale note et c'est normal, ça ! On était des gamins et quand on est gamin, on raconte des bobards pour éviter de se faire engueuler... Que celui qui n'a jamais menti une seule fois dans sa scolarité me jette la première pierre !!! Je pense qu'on l'a tous fait et je suppose qu'on n'a pas été systématiquement crus par nos parents... D'ailleurs, à l'époque, même quand on disait la vérité, les parents voulaient aussi entendre la version du prof parce que c'était celle qu'ils pensaient la plus juste... Autre temps, autres moeurs, comme on dit...C'était pas toujours mieux non plus parce qu'il y a eu certains excès, évidemment.

 

Alors, oui, c'est fatiguant à la longue ce discrédit permanent... Les profs ne sont pas parfaits, loin de là mais, quand même, on est nombreux à faire notre boulot sérieusement, à essayer de mettre en valeur nos élèves, à mettre en oeuvre des tactiques pour les intéresser et les faire réussir mais, régulièrement, on nous soupçonne de faire exactement l'inverse, comme si on passait nos journées à cogiter aux façons de nuire aux élèves (ou aux parents)... Possible que les gens aient été traumatisés par des profs cons et injustes... mais, on en est tous là, on en a tous connus et on aurait tous des souvenirs gratinés à raconter à ce sujet pourtant ce n'est pas pour ça que tous les profs sont cons et injustes... Et des fois,  sans attendre des compliments pour autant, on aimerait juste ne pas être suspectés de "mal faire"...

Publié dans Carnet de prof

Commenter cet article

Thierry 07/10/2010 23:10



Ça, c'est ce que je dis aussi à Myriam "quand elle me dit "les autres aussi on eu ??/20 et même moins que moi". Je lui réplique aussi (LES AUTRES... JE M'EN FOU, CE QUI M’INTÉRESSE C
EST TOI ET TON FRÈRE... Les autres, ils dormiraient même en classe, ils se prendraient une bulle "ça m'est égal" et je te dirais même a ce moment là, "de ne plus être ami(e) avec ces élèves là". Si, c'est pour te faire monter la tête, par des élèves, qui font rien ou le pitre en classe, j'aime mieux que
tu ne sois pas/plus copain ou copine avec, pour éviter de devenir comme eux mais, elle ne veut pas le comprendre maintenant (10 ans), elle le comprendra "peut-être" plus tard, mais il sera
peut-être TROP TARD. 
Je leur dirais, comme nos parents nous ont dit aussi, ON T'AVAIT PRÉVENU, mais, tu ne voulais rien entendre et encore moins nous croire, maintenant...!!!??? 



le majeur 02/10/2010 16:04



je ne m'explique pas non plus cette attitude des parents. comment peuvent -ils élevé leur progéniture au niveau de demie-dieu sans se rendre compte à quel point c'est ridicule ?


sinon, pour l'anecdote, il m'est arrivé en classe de 3ème de ramener à la maison un 1/20 en latin. j'ai expliqué à ma mère que je n'étais pas la seule à n'avoir rien compris car la moyenne de la
classe sur ce controle était de 2.5 si je me souviens bien. ma mère n'a jamais voulu me croire... et pourtant c'était vrai !en fait aucun de nous n'avait appris la leçon, tout simplement...



Béatrice 02/10/2010 17:11



Ben oui, moi aussi ça m'est arrivé avec des maths... On avait tous raté... sans doute à cause de la leçon mal apprise, je suppose, et j'ai trouvé ça comme excuse
mais ma mère m'a répondu que les autres elle s'en fichait et que moi, j'aurais pu avoir une meilleure note...



kaliuccia 30/09/2010 10:34



Ta réponse à ma dernière phrase me prend aux trippes et je me dis qu'il va falloir que j'explique tout ça un jour ...



Béatrice 02/10/2010 17:11



C'était une simple question... je n'ai malheureusement pas la réponse.



kaliuccia 28/09/2010 16:12



Je ne me trouve pas assez vieille pour dire ça et pourtant ... quand j'étais enfant, ma mère me demandait si je m'étais bien comportée à l'école. Si j'avais bien travaillé, si j'avais été sage.
Aujourd'hui, j'entends les parents demander à leurs enfants à la sortie de l'école "alors ? elle a été gentille ta maitresse aujourd'hui ?"


Ca, c'est le premier truc qui m'a fait halluciner. Je n'ai de cesse de dire à Timousse que ses profs, quels qu'ils soient, ne sont pas là pour "l'aimer" ou "l'éduquer" (ça c'est notre boulot à
nous) mais pour lui apprendre, l'interresser à, le former éventuellement. Ben même lui a  du mal à le comprendre !!! Donc, Timousse a un peu de mal à me dire qu'il a fait une bêtise à
l'école ou mal fait son travail parce qu'il sait que je ne vais jamais accuser l'instit. Après, c'est comme partout, y'a des bien, des moins bien. Mais ce n'est pas en quelques jours qu'on peut
"juger" de ça. Et puis chacun sa place aussi. D'un autre côté, mes enfants savent que s'ils vivent une injustice avec un adulte, ils peuvent m'en parler et j'interviendrai. Parce que pour moi, le
respect doit être mutuel. C'est par contre super difficile de tirer correctement les vers du nez de son enfant, ils ont toujours tendance à se victimiser alors il faut passer du temps à retirer
ce qu'il y a de trop pour ne garde que le vrai.


Boudeuse a rapporté sa première note en dissert de Français (quand on sait qu'elle a le niveau 3ème et qu'elle arrive en première L, on a un peu peur. C'est une bonne note pour elle, 11. Ben
on lui a dit que sa prof notait à "la tête". Voilà, c'est un truc que tu as oublié ;-) t'as des profs qui notent à ta tête. T'as un bouton sur le nez, paf ! 0


Je pense qu'il est toujours plus facile d'accuser et de montrer l'autre du doigt plutôt que se remettre en question. Et moins douloureux ...


J'ai compris. Je vais arrêter de me faire dumal et réagir autrement ! Ce sera maintenant la faute du prof !


Gniark !



Béatrice 28/09/2010 17:18



L'exemple que tu donnes est révélateur : "elle a été gentille ta maîtresse ?" sous-entend, une fois de plus, que a priori la maîtresse est méchante et qu'elle a pour
objectif de faire souffrir les enfants...


Ensuite, oui, le "il note à la tête", voilà encore une excuse qu'on a pu sortir quand nous étions élèves et nos parents n'y croyaient absolument pas, évidemment...
C'est vrai et c'est humain qu'on va sans doute avoir plus d'atomes crochus avec les uns qu'avec les autres mais noter à la tête, on n'y a aucun intérêt et surtout, on a autre chose à penser,
encore une fois... 11 en dissert c'est bien, je trouve... souvent, je n'avais pas beaucoup plus que ça au lycée et d'ailleurs, pour être franche, je n'ai vraiment compris le principe de la
dissert qu'en arrivant à la fac !


Ta dernière phrase me pousse à me demander si finalement ce n'est pas parce que certains parents prennent trop à coeur ou même trop "pour eux" les échecs ou les
punitions de leurs enfants qu'ils préfèrent accuser  les profs... c'est sûrement plus simple en effet.. et pourtant, quelquefois, un échec ou une punition ne fait pas de mal car on apprend
souvent plus de ses erreurs et donc, protéger les enfants de l'idée qu'ils peuvent se tromper et avoir tort c'est les empêcher de grandir et d'apprendre la vie, dans un sens...



z... 27/09/2010 22:38



C'est tout simple, les enfants sont trop souvent considérés comme de petits rois. Et ce n'est pas leur rendre service.



Béatrice 28/09/2010 17:11



Quand on sait ce qui les attend une fois adultes, en effet, c'est la pire des choses que de ne jamais leur apprendre l'idée de frustration