Corriger le bac cette année: mission impossible ???

Publié le par Béatrice

Hier, je lisais un article sur les conditions dans lesquelles les profs corrigent le bac cette année. A cause de l'idée de Sarkozy de ne plus sacrifier le mois de juin (ce qui est une bonne idée, en particulier pour les collégiens), tout a été décalé. Sauf que, les résultats du bac, apparemment, doivent être quand même proclamés à peu près à la même date, et ce à cause des rattrapages, je présume. Mais, la conséquence c'est que les correcteurs n'ont plus que 5 jours au lieu de 10 pour corriger leurs copies. Le journal prenait l'exemple d'un prof d'histoire géo qui se retrouve avec 80 copies  à corriger en 5 jours. Mission impossible à moins de bâcler le travail. Bon, ce ne serait qu'un juste retour des choses face à des élèves qui ont bâclé leur boulot pendant tout leur scolarité mais quand même...

Le prof expliquait qu'en général, pour que la note soit le plus juste possible, il fallait plusieurs lectures. Logique. Je me souviens qu'à l'époque où j'enseignais en lycée, j'avais eu des premières et pour le bac blanc de français, je mettais en moyenne 30 minutes par copie. Donc, en histoire c'est à peu près le même genre d'épreuve, Il y a beaucoup de choses à lire aussi donc, 80 copies multipliées par 30 minutes, on en arrive à 2400 minutes soit 40 heures. Vous allez me dire que sur 5 jours ça fait simplement du 8 heures par jour. Mais, avez-vous déjà essayé de rester concentré non stop sur des copies pendant 8 heures ?C'est impossible ! Il est évident que les premiers à être corrigés bénéficieront d'une correction juste mais que les derniers de la journée seront forcément lésés. C'est humain. J'ai fait passer des oraux (blancs) de bac comme ça, une année, 6 heures d'affilée et je peux vous assurer que les deux dernières heures sont infernales. On n'est plus capable d'écouter correctement le candidat... et on va le noter aussi en fonction de cet état de fatigue et de déconcentration.

Donc, ce prof qui doit corriger ses copies en 5 jours a bien raison de trouver ça impossible et irrespectueux pour les correcteurs mais aussi pour les candidats qui, du fait d'un rythme impossible à tenir, risquent d'être pénalisés. Les profs, contrairement à ce qu'on semble penser, ne sont pas des machines à corriger. Sur 10 jours, ça faisait 4 heures de corrections par jour et là, on peut tenir la distance, prendre le temps de bien analyser chaque copie et de mettre une note la plus juste possible. Sur 5jours, on ne peut plus le faire.

Ce qui m'a énervée c'est qu'à la fin de l'article, le journaliste sous-entendait par quelques questions rhétoriques bien placées que les correcteurs du bac voulaient en fait plus d'argent. Il disait que la somme octroyée avait été déjà augmentée mais que sans doute, les profs en voulaient encore plus. Il disait qu'un correcteur gagnait à présent la mirifique somme de 5 euros par copie... Mais, ce que cet idiot n'a pas compris, visiblement, c'est qu'on pourrait être payé 1000 euros par copie, si on ne nous donne que deux ou trois jours pour les corriger et si on veut le faire consciencieusement, c'est humainement impossible. L'argent ne fait pas tout et les gens qui ont un minimum d'honnêteté intellectuelle savent très bien que si on est motivé par l'argent, on ne devient pas prof parce que ça se saurait si les profs étaient riches !
C'est vrai qu'il y a quelques ministres qui ont balancé des chiffres totalement faux afin d'induire les gens en erreur et de faire passer les profs pour des fainéants millionnaires mais n'importe qui peut montrer sa feuille de paie et prouver ce que gagne un prof à ses débuts et ensuite, tout au long de sa carrière. Nous ne sommes pas à plaindre, bien sûr, mais nous ne roulons pas sur l'or non plus. Et, quoiqu'il en soit, pour les corrections de bac, on ne fait pas fortune non plus et donc, quand on a de la conscience professionnelle, on essaie malgré tout de faire ça le mieux possible, dans l'intérêt des élèves, et les délais de cette années sont irréalistes, tout simplement.

Publié dans Coups de gueule

Commenter cet article

Colombus 01/07/2009 10:43

tu pouvais rajouter à ton article, que si les Professeurs semblent toucher des fortunes à corriger des copies de bac ou autre diplôme, ils ne seront payés pour cette tâche (comme pour d'autres) que 6 mois plus tard, selon les académies.Un Professeur retraité et content de l'être.

Béatrice 01/07/2009 11:03


En effet, oui, je n'avais pas pensé à ça... Encore quelque chose que le "grand public" ignore.


Marie 30/06/2009 16:17

Tout un pan du côté obscur du travail de prof qu'on ne connait pas et sur lesquel il serait bien de faire communiquer certains profs, histoire d'avoir les différends sons de cloche qui seuls permettent de juger un fait

Béatrice 30/06/2009 16:40


Ce n'est pas le genre d'info qui passera au 13h de TF1 ou alors si, pour dire que les vilains profs ne veulent pas faire le peu de travail qu'on leur demande.


paco 30/06/2009 10:02

de toute façon il n'y a plus de respect, bon courage au prof

Béatrice 30/06/2009 16:40


Oui, ça manque en effet le respect. Je n'aimerais pas être prof de lycée aujourd'hui.


yentl 29/06/2009 20:48

Je voulais simplement dire que ce ne doit pas être si simple qu'il n'y parait...Faire du bon travail en ce temps imparti qui a l'air suffisant au départ ne l'est pas tant que ça quand on y réfléchi...Désolée de mon charabia... Bisous - Yentl

Béatrice 30/06/2009 16:40


C'est une expression belge ?


Yentl 29/06/2009 13:27

Si tu vois Tom, appelle-moi  !!!Bon, déconne mise à part, c'est vrai que ça a l'air chaud sous l'angle de ton point de vue professionnel, merci de cette mise au point.Bizzzz - Yentl

Béatrice 29/06/2009 17:38


Je dois être un peu bête mais j'ai pas compris ta première phrase